Aller au contenu

Feu

ADAMEC

    ADAMEC, Zdenek (Pehlrimov/Bohême, 1984 – Prague, 6 mars 2003). Etudiant anarchiste tchèque, par protestation contre la guerre en Irak, les catastrophes écologiques et la dégradation générale de la société, il laisse un texte exalté « Action torche » sur le web le 5 mars puis, le lendemain, à l’aube, à l’endroit où s’étaient immolés Palach et Zajic, il s’arrose d’essence et s’enflamme avant de sauter de la rampe du Musée Narodni.

    ANDANSON

      ANDANSON, James (Jean-Paul dit) (Clermont-Ferrand/Puy-de-Dôme, 30 mars 1946 – Plateau du Larzac/Occitanie, 5 mai 2000). Photographe paparazzi français. Surprenant sa femme en galante compagnie, il quitte son domicile, achète un bidon d’essence et à quatre cents kilomètres de chez lui, près d’un petit bois, il s’immole par le feu dans sa BMW. (Suicide contestable)

      ANDRE

        ANDRE, Gwili (Andresen, Gurli dit) (Copenhague, 4 février 1908 – Venice/Californie, 5 février 1959). Actrice de cinéma, danoise, elle connaîtra une brève carrière hollywoodienne jusqu’en 1942. Scrutant dans l’alcool un impossible come-back, au lendemain de son cinquante et unième anniversaire, elle fait un autodafé de ses souvenirs de gloire et s’immole par-dessus.

        ARAGON

          ARAGON, Leopoldo Escalona (Estocolmo/Panama, 30 août 1927 – Stockholm, 1er septembre 1977). Journaliste panaméen, opposant au régime et exilé en Suède. Le lendemain de son cinquantième anniversaire, il s’immole par le feu devant l’ambassade américaine pour protester contre l’occupation de son pays par les Marines. Brûlé à 90 %, il décède à l’hôpital Karolinska.

          AROSENIUS

            AROSENIUS, Per Axel (Norberg/Västmanland, 7 novembre 1920 – Nacka/Stockholm, 21 mars 1981). Acteur de cinéma suédois, il tourne en 1969 dans Topaz d’Alfred Hitchcock. A l’issue d’une violente dispute avec le service des impôts suédois, il s’immole par le feu devant leurs bureaux. Il décède dans l’ambulance.

            BABAKHANI

              BABAKHANI, Marzieh (1961 – Paris, 18 juin 2003). Opposante communiste iranienne, membre de l’OMPI (« Organisation des Moudjahiddines du Peuple Iranien »). Elle s’immole par le feu devant le siège de la DST (« Défense et Sécurité du Territoire ») à Paris, lors d’une manifestation pour protester contre l’arrestation, la veille, de leur leader, Maryan Radjani par la police française. Elle sera suivie par sa compatriote, Sedighe Modjarevi. Elle succombe à ses brûlures, en soirée, à l’hôpital Cochin.

              BABES

                BABES, Liviu Cornel (Roumanie, 19 janvier 1942 – Poiana Brasov, 2 mars 1989). Electricien roumain qui pour protester contre le système communiste en vigueur dans son pays, s’est immolé par le feu au milieu d’une piste de ski. En 1997, il est devenu un héros national.

                BHANDARI

                  BHANDARI, Uddhav (Népal, 1967 – Glasgow, 19 mars 2007). Inspecteur de police, népalais demandeur d’asile, impliqué dans le scandale de l’actrice Shrisha Karki en 2002, il se réfugie en Ecosse, mais n’obtenant pas le visa, il s’immole par le feu devant les bureaux de l’immigration.

                  BEAUMONT

                    BEAUMONT, Florence (? – Los Angeles/Californie, 15 octobre 1967). Mère de famille américaine, en protestation contre la guerre du Vietnam, elle s’arrose d’essence et s’immole par le feu devant la façade du Bureau Fédéral.

                    BOUAZIZI

                      BOUAZIZI, Mohammed (1984 – Sidi Bouzid, 17 décembre 2010). Vendeur ambulant tunisien; cet universitaire sans emploi vend des fruits et des légumes sans patente. Suite à la confiscation de sa marchandise par la police, il s’immole par le feu en signe de protestation, déclenchant une vague de manifestations dans tout le pays qui se terminera par la fuite du Président tunisien, Ben Ali et la naissance du « Printemps arabe ». Il succombe à ses brûlures le 4 janvier 2011 à l’hôpital Ben Arous.

                      BRÜSEWITZ

                        BRÜSEWITZ, Oskar (Wilkischken/Prusse, 1929 – Zeitz/Saxe, 18 août 1976). Vicaire luthérien est-allemand. Il s’immole par le feu dans la rue pour protester contre l’attitude anticléricale des autorités communistes. Il succombe à l’hôpital le 22 août.

                        CALANUS D’INDE

                          CALANUS D’INDE (Kalyana) (Inde, IVe siècle BC – Perse, ca 325 BC). Sâdhu indien, invité par Alexandre le Grand à le rejoindre à Taxila. Il le suivra ensuite en Perse où ayant contracté une pneumonie, il lui demandera de pouvoir s’immoler par le feu. Ce qui lui fut accordé dans une pompe extraordinaire.

                          CHAN I-HUA

                            CHAN I-HUA (ca 1948 – Taipei, 19 mai 1989). Activiste pro démocrate taïwanais, lors des funérailles de son ami Cheng Nan-Jung, le cortège est bloqué par la police, il s’immole alors par le feu en face du Palais présidentiel.

                            CHANGE

                              CHANGE, Kathy (Chang, Kathleen dite) (1950 – Philadelphie/Pennsylvanie, 22 octobre 1996). Activiste politique sino-américaine, le matin de sa mort, elle fait publier dans deux quotidiens son testament politique : – « Je veux protester contre le gouvernement, le système économique, le cynisme et la passivité des gens… ». Elle s’immole par le feu sur le campus de l’Université de Pennsylvanie malgré les objurgations d’un inspecteur de police.

                              CHENG NAN-JUNG

                                CHENG NAN-JUNG (Taipei, 12 septembre 1947 – Taipei, 7 avril 1989). Editeur et activiste pro démocrate taïwanais, il publie le magazine « Freedom Era Weekly » qui est interdit par les autorités. Sur le coup d’un mandat arrêt, il s’immole par le feu peu avant l’arrivée de la police. Lors de ses funérailles, son ami Chan I-Hua s’immolera également.

                                CHUNLING

                                  CHUNLING, Liu (? – Pékin, 23 janvier 2001). Adepte chinois du mouvement religieux Falun Gong. Pour protester contre sa violente répression par le gouvernement chinois depuis 1999, il s’immole par le feu sur la place Tienanmen le jour du Nouvel An chinois.

                                  DARABI

                                    DARABI, Homa (1940 – Téhéran, 21 février 1994). Doctoresse et professeur de pédiatrie infantile iranienne. Féministe, elle est persécutée par la police politique parce qu’elle refuse de porter le voile islamiste et se fait renvoyer de l’université de Téhéran en 1991. Pour attirer l’attention des médias étrangers, elle se rend dans une artère fréquentée de la capitale, arrache son tchador, s’asperge d’essence et s’immole par le feu en criant : « A bas la tyrannie ! Vive la liberté ! Vive l’Iran ! ».

                                    ELSTNER

                                      ELSTNER, Reinhold (Tchécoslovaquie/Sudètes, 1920 – Munich/Bavière, 25 avril 1995). Chimiste et révisionniste allemand, cet ancien soldat de la Wehrmacht s’immole par le feu sur les marches de la Loggia de la Place Odéon à Munich pour protester contre la diabolisation de l’armée allemande durant la Seconde Guerre et le « Niagara de mensonges qui accablent notre nation ». Il décède à l’hôpital le lendemain.

                                      ESCOFFIER

                                        ESCOFFIER, Alain (25 octobre 1949 – Paris, 10 février 1977). Employé de banque français, anticommuniste virulent et sympathisant du mouvement d’extrême droite Forces Nouvelles. Il s’immole par le feu sur les Champs Elysées devant les bureaux de la compagnie d’aviation soviétique Aeroflot, en criant « Communistes assassins ».

                                        GEORGAKIS

                                          GEORGAKIS, Kostas (Corfou, 23 août 1948 – Gênes/Ligurie, 19 septembre 1970). Etudiant grec à l’université de Gênes. En protestation contre la dictature des Colonels au pouvoir dans son pays depuis 1967, il s’immole par le feu dans le square Matteotti.

                                          GONGSUN ZAN

                                            GONGSUN ZAN (? – Yijing, 199). Seigneur de la guerre chinois, commandant de cavalerie au service de la Dynastie Han. Vaincu par Yuan Shao à la bataille de Yijing, il s’immole alors par le feu dans une pagode proche.

                                            GORANOV

                                              GORANOV, Plamen (Bulgarie, 20 octobre 1976 – Varna, 3 mars 2013). Activiste bulgare devenu martyr du « printemps bulgare » en s’immolant par le feu le 20 février devant la mairie de Varna pour réclamer la démission du maire soupçonné de collusions avec la mafia locale. Brûlé à 80 % celui que l’on surnomme depuis le « Jan Palach » bulgare ne succombe que onze jours plus tard à l’hôpital.

                                              GOSWAMI

                                                GOSWAMI, Rajiv (Delhi, 1970 – Delhi, 19 septembre 1990). Etudiant indien Président de l’Union des Etudiants de l’Université de Delhi. Pour protester contre une loi de numerus clausus, il s’immole par le feu sur le campus, sauvé par la foule mais brûlé à quatre-vingt %, il ne succombera à ses atroces blessures que le 24 février 2004 !

                                                GOUCEM

                                                  GOUCEM, Youcef (Tamazirt, 1958 – Alger, 23 janvier 2019). Producteur algérien de télévision. Le 7 janvier, il s’asperge d’un liquide inflammable avant d’y mettre le feu dans le hall de la chaîne privée Dzaïr TV à qui il reprochait le non-paiement de factures liées à la diffusion d’un feuilleton en 2017. Il succombe à ses brûlures à l’hôpital Dourea.

                                                  GRÜNDLER

                                                    GRÜNDLER, Hartmut (Hümme/Hesse, 11 janvier1930 – Hambourg, 21 novembre 1977). Enseignant et activiste écologiste allemand. Pour protester contre ce qu’il appelle la « désinformation » du gouvernement fédéral allemand concernant sa politique nucléaire, il s’immole par le feu durant le congrès du Parti Social Démocrate.

                                                    HERZ

                                                      HERZ, Alice (Allemagne, 1883 – Detroit/Michigan, 16 mars 1965). Activiste pacifique américaine, d’origine juive, elle avait fui l’Allemagne nazie en 1933 pour émigrer aux Etats-Unis. Suivant l’exemple du moine bouddhiste Thich Quang Duc, elle s’immole par le feu pour protester contre la guerre au Vietnam. Elle succombera à ses brûlures le 26 mars.

                                                      HIRNYK

                                                        HIRNYK, Oleksa Mykolajovyc (Bohordchany/Galicie, 28 mars 1912 – Kaniv, 21 janvier 1978). Dissident soviétique et activiste ukrainien. Pour protester contre la suppression de la langue et de la culture ukrainienne par Moscou, il s’asperge de quatre litres d’essence et s’immole par le feu sur une colline. Contrairement à Jan Palach, dont l’immolation aura un succès retentissant, celui de Hirnyk sera totalement occulté durant des années par le KGB.

                                                        KALANTA

                                                          KALANTA, Romas (Kaunas, 22 février 1953 – Kaunas, 14 mai 1972). Etudiant activiste lithuanien, pour protester contre l’écrasement de sa culture et de sa langue par le pouvoir soviétique, il s’asperge de trois litres d’essence puis s’immole par le feu en face du Théâtre municipal. Il décède à l’hôpital le surlendemain.

                                                          KAWATSU

                                                            KAWATSU, Kentaro (Hiroshima, 26 septembre 1914 – Japon, 24 mars 1970). Champion de natation japonais, il gagne une médaille de bronze aux JO de Los Angeles en 1932. Il s’immole par le feu.

                                                            KLEINKNECHT

                                                              KLEINKNECHT, Helmut (1950 – Berlin, 8 février 1978). Membre allemand de la secte néo-hindouiste Ananda Marga (« Le chemin de la félicité ») fondée en Inde en 1951. Il s’immole par le feu avec Erika Ruppert devant l’église berlinoise du Souvenir pour protester contre la faim dans le monde.

                                                              KOCH

                                                                KOCH, Karl Werner Lothar (Hanovre, 22 juillet 1965 – Celle, ca 23 mai 1989). Hacker allemand dans les années 80’ sous le pseudonyme de Hagbard, il vend au KGB des fichiers militaires américains concernant l’Allemagne de l’Ouest. On retrouve son corps immolé par le feu dans une forêt près de Celle. La police a conclu au suicide.

                                                                KRATZE

                                                                  KRATZE, Sabine (Allemagne, 1970 – Saigon, 15 août 1995). Etudiante allemande venue au Vietnam en 1991 pour étudier la médecine traditionnelle. Convertie au Bouddhisme et pour protester contre les procès et les persécutions communistes à l’égard des moines de « l’Eglise Unifiée Bouddhiste », elle s’immole par le feu dans sa chambre d’hôtel.

                                                                  LAPORTE

                                                                    LAPORTE, Roger Allen (1943 – New York, 9 novembre 1965). Activiste pacifique catholique américain. Une semaine après la mort de Norman Morrison, il s’immole à son tour par le feu devant le bâtiment des Nations Unies pour protester contre la guerre au Vietnam.

                                                                    MAKADER EL BAHI

                                                                      MAKADER EL BAHI (Algérie, 1975 – Magra, 1er mai 2007). Footballeur professionnel algérien, en chômage depuis qu’il avait arrêté de jouer en 2002, il s’enferme dans sa chambre, s’asperge d’essence et s’immole par le feu.

                                                                      MAREUIL

                                                                        MAREUIL, Simone (Vacher, Simone Marie Louise dite) (Périgueux/Dordogne, 25 août 1903 – Périgueux, 24 octobre 1954). Actrice française, elle partage, en 1928, la vedette avec Pierre Batcheff dans le film de Luis Buñuel, Le Chien andalou. En profonde dépression, elle s’asperge d’essence et s’immole par le feu dans un square public.

                                                                        MODJAREVI

                                                                          MODJAREVI, Sedighe (1965 – Paris, 18 juin 2003). Opposante communiste iranienne, membre de l’OMPI (« Organisation des Moudjahiddines du Peuple Iranien »). Elle s’immole par le feu, peu après sa compatriote, Marzieh Babakhani lors d’une manifestation devant le siège de la DST (« Défense et Sécurité du Territoire ») pour protester contre l’arrestation, la veille, de leur leader, Maryam Radjavi, par la police française. Elle succombe à ses brûlures le lendemain.

                                                                          MORRISON

                                                                            MORRISON, Norman (Erie/Pennsylvanie, 29 décembre 1933 – Washington, 2 novembre 1965). Activiste pacifiste quaker américain, en signe de protestation contre la guerre du Vietnam, il choisit symboliquement de s’immoler par le feu en face des bureaux du Secrétaire à la Défense, Robert McNamara, au Pentagone. Le Nord Vietnam lui dédicacera une rue et émettra un timbre à son effigie.

                                                                            MUTHUKUMAR

                                                                              MUTHUKUMAR, K (Tuticorin/Tamil Nadu, 1983 – Chennai (Madras)/Tamil Nadu, 29 janvier 2009). Journaliste indien, il s’immole par le feu devant le siège du gouvernement central pour protester contre la maltraitance de la minorité tamoule au Sri Lanka.

                                                                              ORMANDO

                                                                                ORMANDO, Alfredo (San Cataldo/Sicile, 15 décembre 1958 – Rome, 13 janvier 1998). Ecrivain homosexuel italien. Cet ex-séminariste franciscain avait déjà fait une tentative de suicide au monastère. Il s’immole par le feu sur la place Saint-Pierre pour protester contre l’attitude hostile de l’Eglise catholique envers les homosexuels. Il succombe à l’hôpital le 23 janvier et le porte-parole du Vatican affirmera que ce suicide était dû à des motifs familiaux.

                                                                                PALACH

                                                                                  PALACH, Jan (Prague, 11 août 1948 – Prague, 16 janvier 1969). Etudiant tchèque. Il s’immole par le feu sur la place Wenceslas pour protester contre l’invasion soviétique de son pays. Il décède le 19 janvier. Son acte connaîtra un immense retentissement médiatique et entraînera de nombreux suicides similaires dans le pays : Evzen Plocek et Jan Zajic.

                                                                                  PENIK

                                                                                    PENIK, Artin (1921 – Istanbul, 10 août 1982). Tailleur turc d’origine arménienne. Pour protester contre l’attaque, ce jour-là, de « l’Armée Secrète Arménienne » (ASALA) contre l’aéroport international d’Ankara qui avait coûté la vie à neuf civils, il s’immole par le feu sur la place Taksim. Il ne décédera à l’hôpital que le 15 août.

                                                                                    PLOCEK

                                                                                      PLOCEK, Evzen (Jihlava/Vysocina, 29 octobre 1929 – Jihlava, 4 avril 1969). Fonctionnaire communiste tchèque. A l’instar de Palach et de Zajic, il s’immole par le feu pour protester contre l’invasion soviétique de son pays. Il décède à l’hôpital le 9 avril.

                                                                                      PROTEUS

                                                                                        PROTEUS, Peregrinus (Parium/Asie Mineure, ca 100 – Olympie, 165). Philosophe cynique grec, disciple d’Agothobulus. Chassé de Rome pour avoir dénigré l’empereur Antonin le Pieux, il se réfugie à Athènes. Il profite des jeux olympiens pour s’immoler par le feu de manière spectaculaire sur un bûcher funéraire.

                                                                                        RITSCHER

                                                                                          RITSCHER, Malachi (Mark David dit) (13 janvier 1954 – Chicago/Illinois, 3 novembre 2006). Musicien de jazz américain, pour protester contre l’invasion américaine en Irak, il s’immole par le feu le long de la voie expresse Kennedy, à l’heure de pointe matinale. Son geste sera jugé « dérisoire » par la presse locale.

                                                                                          RUPPERT

                                                                                            RUPPERT, Erika (1953 – Berlin, 8 février 1978). Membre allemande de la secte néo-hindouiste Ananda Marga. Elle s’immole par le feu avec Helmut Kleinknecht devant l’église du Souvenir pour protester contre la faim dans le monde.

                                                                                            SARDANAPALE

                                                                                              SARDANAPALE (ca 670 BC – Babylone, ca 650-648 BC). Frère aîné du roi assyrien Assourbanipal et gouverneur de Babylone. Ayant comploté contre son frère, ce dernier met le siège devant Babylone. Sur le point d’être vaincu, Sardanapale décide de mourir avec tous ses proches, dont sa courtisane Aischeh, au milieu d’un gigantesque incendie.

                                                                                              SEUK

                                                                                                SEUK, Heo (Corée du Sud, 1953 – Séoul, 1er avril 2007). Chauffeur de taxi sud-coréen et membre du parti travailliste. Pour protester contre des accords douaniers entre les Etats-Unis et son pays, il s’immole par le feu avec un cocktail molotov. Malgré des brûlures couvrant soixante-trois % de son corps, il ne succombera que le 15 avril.

                                                                                                SHIN

                                                                                                  SHIN, Elizabeth (USA/16 février 1980 – Cambridge/Massachusetts, 14 avril 2000). Etudiante sino-américaine au MIT (Massachusetts Institute Technology). Dépressive et encline à l’automutilation, elle consacra son peu de scolarité en multiples et diverses tentatives de suicide. Le 12 février 1999, elle ingurgite une overdose de Tylenol et de codéine. En novembre, elle se taillade les poignets. En décembre, elle envoie un email pour annoncer son suicide par somnifères. En mars 2000, elle réessaye en se tranchant les veines suite à quoi, elle entame une grève de la faim. En avril, elle menace de s’enfoncer un couteau dans la poitrine. Le 10 avril, elle s’immole par le feu dans sa chambre. Elle mourra le 14 avril.

                                                                                                  SHIRI

                                                                                                    SHIRI, Israfil (Iran, 1973 – Manchester, 3 septembre 2003). Dissident homosexuel iranien réfugié en Grande-Bretagne. Malade et ayant perdu son droit d’asile en novembre 2002, il s’asperge de pétrole et s’immole par le feu devant le Bureau des Réfugiés. Il décède dans d’atroces souffrances, le 7 septembre au Wythenshawe Hospital.

                                                                                                    SIWIEC

                                                                                                      SIWIEC, Ryszard (1921 – Varsovie, 8 septembre 1968). Magistrat polonais, pour protester contre l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du Pacte de Varsovie, il s’immole par le feu dans le stade Dziesieciolecia durant le « Festival des Moissons », filmé en direct au milieu de cent mille spectateurs. Les autorités communistes polonaises s’empresseront de parler de « santé mentale déficiente ».

                                                                                                      THICH QUANG DUC

                                                                                                        THICH QUANG DUC (1897 – Saigon, 11 juin 1963). Moine bouddhiste vietnamien cloîtré dans un monastère de Hué. Précédé par trois cent cinquante religieux portant la robe blanche de deuil, ils traversent en procession la ville de Saigon avant de former un cercle au centre duquel ils placent un coussin, sur lequel Quang Duc vient s’agenouiller. Deux moinillons l’aspergent de deux bidons d’essence, quelques instants plus tard il met le feu à sa robe, s’immolant ainsi par le feu en pleine rue pour protester contre la politique anti-bouddhiste du gouvernement sud-vietnamien. Treize minutes plus tard, il s’écroule, carbonisé, sur le côté droit. Saisi par le photographe américain M. W. Browne de l’Associated Press, son suicide va devenir iconique et son geste sera suivi par une vague d’immolations similaires.

                                                                                                        TOKAR

                                                                                                          TOKAR, Moishe (? – Prison de Vilnius/Lituanie, fin janvier 1910). Anarchiste juif russe, condamné à mort le 13 janvier 1910 pour avoir tenté d’assassiner le commandant militaire de Vilnius, Serguei Gershelman, le 6 décembre 1909. Peu avant son exécution, il s’arrose avec la paraffine d’une lampe et se fait brûler vif.

                                                                                                          VICIULIUS

                                                                                                            VICIULIUS, Vytautas (Skuodas, 4 octobre 1951 – Klaipeda, 2 mars 1989). Peintre et restaurateur d’art lithuanien. Pour protester contre l’occupation soviétique des pays baltes, enroulé dans le drapeau lithuanien, il s’immole par le feu au pied de la statue de Lénine. Il décède à l’hôpital le lendemain.

                                                                                                            WEISSELBERG

                                                                                                              WEISSELBERG, Roland (Königsberg/Prusse, 4 juillet 1933 – Erfurt/Saxe, 30 octobre 2006). Vicaire luthérien allemand à la retraite, il s’asperge de pétrole puis s’immole par le feu dans un monastère pour protester contre la montée de l’Islam et la passivité de l’église protestante en Allemagne. Ses derniers mots seront « Jésus et Oskar », allusion à Oskar Brüsewitz, un autre prêtre qui s’était également immolé. Il meurt le lendemain, 31 octobre, à l’hôpital.

                                                                                                              WINNE

                                                                                                                WINNE, George Jr. (1947 – San Diego/Californie, 11 mai 1970). Etudiant américain, en signe de protestation contre la guerre du Vietnam, il s’immole par le feu sur le campus de l’Université de Californie. Il succombe à ses brûlures dix heures plus tard.

                                                                                                                ZAJIC

                                                                                                                  ZAJIC, Jan (Vitkova, 3 juin 1950 – Prague, 25 février 1969). Etudiant tchèque dans une école de cheminots. Suivant l’exemple de Jan Palach et d’Evzen Plocek, il s’immole par le feu sur la place Wenceslas afin de protester contre l’invasion de son pays par les troupes soviétiques.

                                                                                                                  ZHOU SHANG

                                                                                                                    ZHOU SHANG, Di Xin (? – Chine, 1046 BC). Dernier roi chinois de la Dynastie Shang, connu pour son existence dissolue. Vaincu en 1046 BC par ses ennemis à la bataille de Muye, il rassemble ses trésors dans la salle du trône puis s’immole en boutant le feu à son palais.

                                                                                                                    ZIMMERMAN

                                                                                                                      ZIMMERMAN, Sylvia (? – Zurich, 12 décembre 1980). Activiste suisse, membre du « Gouvernement Autonome des Jeunes Zurichois ». Elle s’immole par le feu en signe de protestation.

                                                                                                                      ZIMRI

                                                                                                                        ZIMRI (? – Tirzah, ca 885 ou 876 BC). Roi hébreu usurpateur d’Israël après avoir assassiné le roi Elah mais l’armée lui préféra Omri qui l’assiégea aussitôt. Alors dit le Livre des Rois : – « il se retire dans le palais royal et meurt en mettant le feu à la maison ». Il n’avait régné que sept jours.

                                                                                                                        Get 30% off your first purchase

                                                                                                                        X