Aller au contenu

Outils tranchants

ABIMELECH

    ABIMELECH (? – Thebets/Palestine, 1233 BC). Juge d’Israël, fils de Gédéon, il exerça cruellement sa charge durant trois ans. Attaquant la cité révoltée de Thebets, il fut mortellement blessé par une meule de moulin jetée par une assiégée, alors relate le Livre des Juges : – « Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes et lui ordonna : – Tire ton épée et tue-moi pour que l’on ne puisse pas dire que c’est une femme qui m’a tué ».

    AJAX LE GRAND

      AJAX LE GRAND (? – Troie, ca 1184 BC). Héros mythologique grec, roi de Salamine, c’est l’un des protagonistes de la guerre de Troie. Selon Sophocle, ulcéré d’avoir été évincé par Ulysse, il tue dans un accès de folie un troupeau de moutons qu’il avait pris pour des ennemis. Au petit matin, revenu à la raison, il réalise que seule la mort peut laver son honneur perdu. Il plante l’épée que Hector lui avait offerte dans le sol et se jette sur elle.

      ALCETAS

        ALCETAS (? – Termessos/Monts Taurus, 320 BC). Général macédonien, au service d’Alexandre le Grand lors de son expédition indienne. Durant les guerres de succession, vaincu par Ptolémée et ses alliés à la bataille de Pisidia en 320 BC, il se réfugie à Termessos mais sur le point d’être livré à ses ennemis, il se jette sur son glaive.

        ANAMI

          ANAMI, Korechica (Taketa/Oîta, 21 février 1887 – Tokyo, 15 août 1945). Général et homme politique japonais. En tant que ministre de la Guerre, et sur ordre de l’empereur, il signe la reddition de son pays le 14 août 1945, le lendemain, à l’aube, il accomplit le seppuku.

          ANTOINE

            ANTOINE, Marc (Antonius Marcus) (Rome, ca 14 janvier 83 BC. – Alexandrie, 14 ou 15 août 30 BC.). Général et homme d’Etat romain, amant de la reine d’Egypte Cléopâtre VII. A la tête de la flotte égyptienne, il est vaincu par Octave à la bataille d’Actium le 2 septembre 31, abandonné par Cléopâtre, et son serviteur ayant refusé de l’assister, il se frappe de son glaive dans l’abdomen.

            ANTONIUS

              ANTONIUS, Julius Creticus (Rome, 45 BC – Rome, 2 BC). Homme politique romain, fils de Marc Antoine et de Fulvia. Il prendra le parti d’Octave – futur Auguste – et sera successivement nommé prêteur, consul et proconsul d’Asie en 7 BC. Devenu l’amant de la fille d’Auguste, Julia l’Aînée, il est entraîné dans un scandale de mœurs. Condamné à mort, il est forcé de s’ouvrir les veines.

              ARBOGAST

                ARBOGAST (Gaule – Aquilée, 6 septembre 394). Général franc païen au service de l’Empereur romain d’occident Valentinien II puis de l’usurpateur Eugène. Vaincu par les armées de Théodose 1er sur la rivière Frigidus près d’Aquilée, il se jette sur son glaive à l’issue de la défaite.

                ARBUS

                  ARBUS, Diane (Née Nemerov) (New York, 14 mars 1923 – New York, 26 juillet 1971). Photographe américaine d’origine juive russe obsédée par la différence, la démence et la mort. Malgré le succès, elle tombe en dépression; dans son loft de Greenwich Village, après avoir ingéré une forte dose de barbituriques, elle s’ouvre les veines dans la baignoire.

                  ARMSTRONG

                    ARMSTRONG, Lawrence (Irlande, 1664 – Annapolis Royal/Nouvelle-Ecosse, 6 décembre 1739). Officier britannique, il débarque au Canada en 1711 et devient lieutenant gouverneur de la Nouvelle-Ecosse en 1725 mais frustré dans ses fonctions et peu populaire auprès des Acadiens, dans un accès de démence, il se transperce la poitrine à cinq reprises de son sabre avant de s’effondrer sur sa couche.

                    ARRIA

                      ARRIA (? – Rome, 42). Patricienne romaine. Epouse de Caecina Poetus condamné à mort par l’empereur Claude pour avoir soutenu la rébellion de Scribonianus en Illyrie. Comme il hésite à se tuer, elle se poignarde au sein puis lui tendant la dague, elle murmure : – « Poete non dolet » (« Poetus, tu ne souffriras pas »).

                      ASANO

                        ASANO, Naganori (Edo, 28 septembre 1667 – Edo, 21 avril 1701). Daimyo – seigneur de la guerre japonais – du clan Asano. Se sentant insulté par le maître des cérémonies, Kira Yoshinaka, il tente de le tuer mais ne réussit qu’à le blesser au visage, aussitôt le shogun Tsunayoki lui ordonne de faire seppuku pour effacer l’injure. Ce qu’il fit après avoir écrit le poème de mort rituel. Il sera vengé, deux ans plus tard, par les quarante-sept rônins de son clan, mené par leur doyen Oishi Kuranosuke.

                        ASHTON

                          ASHTON, Charles (Llawryglyn/Pays de Galles, 4 septembre 1848 – Llawryglyn, 13 octobre 1899) Historien, écrivain et bibliophile britannique spécialiste de la langue galloise. Après avoir attaqué sa femme avec une lame de rasoir, il la retourna contre lui.

                          AVANTIBAI

                            AVANTIBAI, Rani (? – Ramgarh/Jharkhand, 20 mars 1858). Maharani indienne, épouse du Maharadjah Vidramatya Singh régnant sur le royaume du Ramgarh. Lorsqu’il décède, les Anglais annexent le territoire. En 1857, ulcérée, Avantibai lève une petite troupe armée pour reconquérir ses droits mais au bout de quelques mois, sur le point d’être vaincue, elle se jette sur son sabre.

                            AVICII

                              AVICII (Tim Bergling alias) (Stockholm, 8 septembre 1989 – Mascate/Oman, 20 avril 2018). DJ et musicien suédois, entre 2008 et 2016, il donne 800 concerts. Harassé et souffrant d’une pancréatite due à ses excès de boisson, il arrête les tournées et se retire au sultanat d’Oman où après avoir fait une généreuse donation, il s’ouvre les veines avec un éclat de bouteille de vin. Le 26 avril, sa famille annonce officiellement son suicide pour des raisons de « fragilité ».

                              BENEDICTSSON

                                BENEDICTSSON, Victoria (Bruzelius, Victoria Maria dite) (Domme/Skanie, 6 mars 1850 – Copenhague, 21 juillet 1888). Romancière réaliste suédoise. Contrainte par un mariage raté à une existence intellectuelle médiocre et malgré une liaison avec un critique danois, elle se tranche par trois fois la carotide avec un rasoir dans une chambre d’hôtel.

                                BENTAGA

                                  BENTAGA, Abdallah (1937 – France, mars 1964). Acrobate français d’origine algérienne. L’écrivain Jean Genet en tombe passionnément amoureux en 1955 et lui dédicace son poème « Le Funambule » ainsi que « Les Nègres » en 1958. Lors d’un spectacle au Koweït, il tombe et se blesse gravement, dorénavant incapable de remonter sur une corde, seul et désespéré, entouré des livres que Genet lui avait dédicacés, il s’ouvre les veines.

                                  BERNSTEIN

                                    BERNSTEIN, Steven « Jesse » (Los Angeles/Californie, 4 décembre 1950 – Seattle/Washington, 22 octobre 1991). Ecrivain et poète underground américain proche de William S. Burroughs. Dans une crise de délire, il se tranche la gorge de trois coups de couteau.

                                    BORROMINI

                                      BORROMINI, Francesco (Castelli) (Bissone/Tessin, 25 septembre 1599 – Rome, 2 août 1667). Architecte baroque italien. Souffrant de troubles cérébraux, il se jette – pour un motif futile – sur son épée, dans sa chambre. Il succombe le lendemain, après avoir dû rédiger une déclaration officielle de tentative de suicide.

                                      BOURBOTTE

                                        BOURBOTTE, Pierre (Vault-de-Lugny/Yonne, 5 juin 1763 – Paris, 17 juin 1795). Révolutionnaire français, député montagnard à la Convention. Arrêté par les Girondins avec ses amis Romme, Goujon, Duquesnoy et Soubrany. A l’issue du procès qui le condamne à mort, il se poignarde sur le perron de la prison en s’écriant : « Voilà comment l’homme libre sait se soustraire à l’échafaud de la tyrannie ». Ses camarades en font autant à l’aide d’un canif qu’ils se passent. Agonisant, Bourbotte est néanmoins emmené à la guillotine.

                                        BRAND

                                          BRAND, Marlon (? – Australie, janvier 1999). Acteur australien de séries TV, marié à la comédienne Rebecca Jackson Mendoza. Lorsque cette dernière fait une hémorragie cérébrale, affolé, il la poignarde avant de retourner le couteau contre lui.

                                          BRIBAN

                                            BRIBAN, Roxana (Bucarest, 28 octobre 1971 – Bucarest, 20 novembre 2010). Soprano roumaine, elle chante Verdi, Puccini et Mozart mais elle tombe en dépression lorsque l’opéra national de Bucarest rompt son contrat en 2009. Après une tentative ratée, elle se taillade les poignets dans la baignoire de sa salle de bain.

                                            BRUTUS

                                              BRUTUS, Marcus Junius Caepio (Rome, 85 BC – Philippes/Macédoine, 23 octobre 42 BC). Général et sénateur romain. Il est l’un des assassins de Jules César en 44 BC. En fuite avec son ami et complice Cassius, il est vaincu à la seconde bataille de Philippes par Marc Antoine et Octave, abandonné par ses soldats et renonçant à fuir, il se jette sur son glaive. Apprenant la terrible nouvelle, son épouse Porcia se tua à son tour.

                                              BUTTERFLY

                                                BUTTERFLY, Madame (Japon, 19ème siècle). Héroïne japonaise d’une romance tragique écrite par l’auteur américain John Luther Long en 1899 d’après l’histoire authentique d’une geisha séduite, mariée et abandonnée par un officier américain et qui, de désespoir se tue par jigai, en se poignardant. L’histoire sera ensuite reprise à l’opéra par Giacomo Puccini.

                                                CAPELL

                                                  CAPELL, Arthur, 1er Comte d’Essex (Hertfordshire, 1631 – Tour de Londres, 13 juillet 1683). Aristocrate et homme politique anglais au service du roi Charles II dont il sera l’ambassadeur à la cour de Christian V de Danemark en 1669 puis Lord lieutenant d’Irlande en 1672. Arrêté, bien qu’innocent pour le complot de Rye House, qui visait le roi en juin 1683, incarcéré à la Tour, il s’y tranche la gorge d’un coup de rasoir un mois plus tard.

                                                  CASOLARO

                                                    CASOLARO, Danny Joseph (McLean/Virginie, 16 juin 1947 – Martinsburg/Virginie, 10 août 1991). Journaliste free-lance américain investiguant sur les rapports sensibles entre le ministère de la Défense, la CIA, Israël et certains marchés iraniens. Après avoir bu alcool et bière, il laisse une courte note d’adieu puis se tranche les veines des deux poignets de sept coups de rasoir dans la baignoire d’un motel. (Suicide contestable)

                                                    CASSIUS

                                                      CASSIUS, Gaius Longinus (avant 85 BC – Philippes/Macédoine, 3 octobre 42 BC). Général et homme politique romain. Il participe à l’assassinat de César avec son ami et beau-frère Brutus. Vaincu à la première bataille de Philippes et croyant Brutus également perdu, réfugié sur l’Acropole, il ordonne à son serviteur Pindarus de le frapper de son glaive.

                                                      CATON D’UTIQUE

                                                        CATON D’UTIQUE ou LE JEUNE, Marcus Porcius Cato Uticensis (Rome, 95 BC – Utica/Phénicie, 6 février 46 BC). Homme politique, stoïcien et général républicain romain. Partisan de Pompée, il est vaincu par César à la bataille de Thapsus en Phénicie (actuelle Tunisie). Caton se jette alors sur son glaive, grièvement blessé à l’abdomen, il est soigné par ses serviteurs mais il arrache ses pansements et, avec les ongles, extirpe ses intestins. Père de Porcia qui avait épousé Brutus.

                                                        CHAMFORT

                                                          CHAMFORT (Sébastien Roch Nicolas) (Clermont-Ferrand/Auvergne, 6 avril 1741 – Paris, 13 avril 1794). Dramaturge, moraliste et académicien français. Dénoncé et incarcéré sous la Révolution, il est relaxé mais sur le point d’être à nouveau arrêté en septembre 1793, il se tire un coup de pistolet dans la tête puis il se laboure la gorge, la poitrine et les jarrets à coups de rasoir mais toujours vivant, il écrit avec son sang à ceux qui viennent le saisir : – « Moi, Sébastien Roch Nicolas Chamfort, déclare avoir voulu mourir en homme libre plutôt que d’être reconduit en esclave dans une maison d’arrêt ». Il survécut encore quelques mois à ses blessures contredisant malgré lui une de ses maximes : – « Apprendre à mourir ! Et pourquoi donc ? On y réussit très bien la première fois ! ».

                                                          CHANAL

                                                            CHANAL, Pierre (Saint-Étienne/Loire, 18 novembre 1946 – Prison de Fresnes, nuit du 14 au 15 octobre 2003). Militaire de carrière français et serial killer homosexuel pervers. Arrêté en 1988 pour avoir kidnappé et violé un jeune touriste hongrois, il est condamné à dix ans de prison et il est alors suspecté d’avoir, entre 1980 et 1988, commis huit meurtres dont ceux de six miliciens du camp de Mourmelon-le-Grand. Durant son séjour carcéral, il fera de nombreuses tentatives de suicide (mai 2003) et une grève de la faim. La veille de son procès, il se sectionne l’artère fémorale gauche.

                                                            CHILDRESS

                                                              CHILDRESS, George Campbell (Nashville/Tennessee, 8 juin 1804 – Texas, 6 octobre 1841). Juriste et homme politique américain, principal auteur de la « Déclaration d’Indépendance du Texas » en 1836. Son cabinet d’avocat ne marchant pas, il s’éventre dans son bureau avec un couteau Bowie.

                                                              CHÔ

                                                                CHÔ ou TSJO, Isamu, (Fukuoka, 19 janvier 1895 – Okinawa, 22 juin 1945). Chef d’état-major japonais, aide de camp du Lieutenant Général Ushijima lors de la bataille d’Okinawa. Au lendemain de la chute de l’île, il assiste son supérieur à faire seppuku en lui tranchant la tête, avant de le faire à son tour.

                                                                CLAVIERE

                                                                  CLAVIERE, Etienne (Genève, 29 janvier 1735 – Paris, 8 décembre 1793). Banquier suisse établi à Paris en 1788. Ephémère ministre des Finances de mars à juin 1792 dans le ministère girondin. Arrêté par ces derniers le 2 juin 1793, il se poignarde dans sa cellule. En apprenant sa mort, sa femme s’empoisonna.

                                                                  CLEOMENES I

                                                                    CLEOMENES I (? – Sparte, ca 488 BC). Roi de Sparte, il succède à son père vers 520 BC. Ayant comploté contre Demaratus, l’autre roi spartiate, il doit fuir la cité. Selon Hérodote, les Spartiates craignant son retour offensif lui permirent de rentrer en 491, mais ayant constaté qu’il était devenu dément, ils l’emprisonnèrent. On le retrouva dans sa geôle, lardé des coups d’un couteau qui gisait près de lui. Bien que suspecte, cette mort passa pour un suicide. (Suicide contestable)

                                                                    CLIFTON

                                                                      CLIFTON, Gervase, 1er Baron Clifton (Barrington Court/Somerset, ca 1579 – Prison de Fleet/Londres, 14 octobre 1618). Aristocrate britannique arrêté le 30 décembre 1617 et emprisonné à la Tour de Londres pour avoir menacé sir Francis Bacon. Condamné le 17 mars 1618 et transféré à la prison de Fleet, il s’y poignarde.

                                                                      CLIVE

                                                                        CLIVE, Robert, 1er Baron Clive of Plassey (Styche, 29 septembre 1725 – Londres, 22 novembre 1774). Homme politique et général anglais qui fit de l’Inde une colonie britannique. En différend avec le Parlement, il se tranche la gorge d’un coup de canif dans sa demeure.

                                                                        CLODIUS ALBINUS

                                                                          CLODIUS ALBINUS, Decimus Septimius (Hadrumète/actuelle Tunisie, entre 140 et 150 – Près de Lyon, 19 février 197). César de 193 à 196. Il se fait proclamer empereur romain par ses légions en janvier 197, usurpant la Gaule transalpine, l’Espagne et la Bretagne, mais il entre rapidement en conflit avec l’empereur Septime Sévère qui le défait au nord de Lyon. Il se jette sur son glaive plutôt que d’être capturé.

                                                                          COEURDEROY

                                                                            COEURDEROY, Ernest (Avallon/Bourgogne, 22 janvier 1825 – Canton de Genève, 25 octobre 1862). Ecrivain anarchiste français, défenseur du suicide. Il s’ouvre les veines.

                                                                            CORBULON

                                                                              CORBULON, Cneius Domitius (? – Rome, 67). Consul et général romain, il mène victorieusement campagne sous le règne de Néron contre les Parthes en Arménie de 55 à 60. Mais ayant déplu à l’empereur il est sommé de se tuer, comme Sénèque, il s’ouvre les poignets.

                                                                              CORIOLAN

                                                                                CORIOLAN (Caius Marcius Coriolanus dit) (Rome, ca 520 BC – Sud du Latium, ca 488 BC). Patricien romain, bien que vainqueur des Volsques en 493 BC, il n’obtient pas le consulat. De dépit, il se réfugie chez les Volsques et en 488, marche sur Rome, mais devant les suppliques de sa mère et de sa femme, il renonce et se retire en exil. Selon Plutarque, il est assassiné par ses alliés, mais selon Cicéron qui sera suivi par Beethoven, dans son ouverture symphonique « Coriolan » (1807), le héros se suicide avec son glaive après s’être laissé fléchir par ses proches.

                                                                                CORONIO

                                                                                  CORONIO, Aglaia (Née Ionides) (Londres, 20 décembre 1834 – Londres, 20 août 1906) Relieuse, brodeuse et collectionneuse britannique de toiles de Whistler, amie des Préraphaélites William Morris et Dante Gabriel Rossetti. Au lendemain de la mort de sa fille, elle se poignarde à coups de ciseaux dans le cou et la poitrine.

                                                                                  DECEBALE

                                                                                    DECEBALE (Diurpaneus dit) (? – Sarmizegetusa/Roumanie actuelle, 106). Roi des Daces de 87 à sa mort, il se rebelle contre l’occupation romaine mais il est finalement vaincu par les légions de l’empereur Trajan et comme on peut le voir sur la colonne Trajane, il préféra se trancher la gorge plutôt que d’être capturé.

                                                                                    DES BRUSLYS

                                                                                      DES BRUSLYS, Nicolas Jean Ernault de Rignac (Brive-la-Gaillarde/Corrèze, 7 août 1757 – Saint-Denis/La Réunion, 25 septembre 1809). Général de brigade français, nommé gouverneur de l’île de la Réunion en 1806. En 1809, attaqué et menacé par les troupes anglaises, il écrit son testament puis, d’après les indices, il se suicide de trois manières, il essaye d’abord – sans succès – de se percer de son sabre, il s’accroche ensuite une gargousse de poudre autour du cou mais elle fait long feu, le brûlant atrocement au visage, fou de douleur, il se tranche alors la gorge d’un coup de rasoir.

                                                                                      DES PERIERS

                                                                                        DES PERIERS (ou DESPERRIERS), Jean Bonaventure (Arnay-le-Duc/Bourgogne, ca 1510 – Lyon, 1543 ou 1544). Poète et humaniste français, il succède à son ami Clément Marot comme valet de chambre de la reine Marguerite de Navarre. Hérétique pour les uns, fou pour les autres : il insulte l’image du Christ avant de se percer de son épée. (Suicide contestable)

                                                                                        DIDON

                                                                                          DIDON (Tyr, 840 BC – Carthage, 760 BC). Princesse semi légendaire phénicienne de Tyr, veuve de Sychée, elle part en Afrique où elle fonde Carthage dont elle sera la première souveraine. Selon Timée, le roi du pays, Larbas lui propose de l’épouser mais ayant juré de ne jamais se remarier, elle préfère s’immoler sur un bûcher. Selon Homère, Enée fuyant Troie navigue vers la péninsule italique lorsqu’il accoste à Carthage. Didon en tombe éperdument amoureuse mais Zeus ayant rappelé ses devoirs au héros, Enée reprend la mer. Désespérée, Didon se jette dans les flammes du bûcher après s’être percée le cœur avec l’épée qu’Enée lui avait offerte.

                                                                                          DIOXIPPOS

                                                                                            DIOXIPPOS (Athènes, IVème Siècle B.C) Lutteur grec, champion olympique de pancrace aux Jeux de 336 B.C. Mais ayant vaincu Coragos, le champion des Macédoniens, il s’attire l’hostilité d’Alexandre le Grand qui le fait suspecter de vol. Il écrit alors une missive au roi pour lui démontrer la conspiration avant de se jeter sur son glaive.

                                                                                            DOMINGUEZ

                                                                                              DOMINGUEZ, Oscar (Palazo, Manuel dit) (San Cristobal de La Laguna/Tenerife, 3 janvier 1906 – Paris, 31 décembre 1957). Peintre et dessinateur surréaliste espagnol. Miné par l’alcool, vidé de son talent et excédé par son physique qu’il juge impossible, il s’ouvre les veines des poignets et des chevilles, dans son atelier, le soir de la Saint-Sylvestre, peu avant son cinquante-deuxième anniversaire.

                                                                                              DRUSUS CLAUDIANUS

                                                                                                DRUSUS CLAUDIANUS, Marcus Livius (? – Philippes/Thessalie, 23 octobre 42 BC). Patricien républicain romain, il se rallie aux assassins de César, Brutus et Cassius Longinus, à l’issue de la seconde bataille de Philippes, où ils sont battus par Octave et Marc Antoine, il se frappe de son glaive, sous sa tente, plutôt que de tomber aux mains des vainqueurs.

                                                                                                DUQUESNOY

                                                                                                  DUQUESNOY, Ernest Dominique François Joseph (Bouvigny-Boyeffles/Pas-de-Calais, 7 mai 1749 – Paris, 17 juin 1795). Militaire et député révolutionnaire français. Arrêté et accusé d’être un des meneurs de l’émeute du 1er Prairial an III (20 mai 1795), il est condamné à la guillotine. Il réussit avec ses amis montagnards, Bourbotte , Goujon, Romme et Soubrany à se poignarder d’un coup de canif dans l’escalier qui les conduit à la charrette des condamnés.

                                                                                                  DURGAWATI

                                                                                                    DURGAWATI, Rani (? – Gondwana, 1564). Maharani indienne, épouse du maharadjah Dalpat Shah régnant sur le royaume du Gondwana. Lorsque son époux décède en 1548, elle assure la régence pour leur jeune fils. En 1564, attaquée par les troupes de l’empereur mogol Akbar de Delhi, elle ne peut résister à un tel envahisseur et préfère alors se trancher la gorge d’un coup de poignard.

                                                                                                    ELEAZAR BEN YAIR

                                                                                                      ELEAZAR BEN YAIR (Judée, ? – Masada, 15 avril 73 BC.). Juif zélote commandant la forteresse de Masada assiégée par les légions romaines de Flavius Silva. Sur le point d’être pris, plutôt que de se rendre, il se passe au fil de l’épée avec neuf cent six assiégés.

                                                                                                      ELLIS

                                                                                                        ELLIS, John (Rochdale/Manchester, 4 octobre 1874 – 20 septembre 1932). Bourreau britannique ayant exercé de 1901 à 1924. Le 9 janvier 1923, il pend dans la prison d’Holloway, Edith Thompson – vingt-neuf ans – condamnée pour le meurtre de son mari. Bien que sous sédatifs, elle frise l’hystérie et il doit la traîner jusqu’au nœud coulant. On apprendra ultérieurement qu’en tombant de l’échafaud, elle avait subi une forte hémorragie consécutive à une grossesse cachée. Choqué et hanté par cette exécution, Ellis donnera sa démission et neuf ans plus tard, se tranchera la gorge.

                                                                                                        ETÔ

                                                                                                          ETÔ, Jun (Tokyo, 25 décembre 1932 – Kamakura/Kanagawa, 21 juillet 1999). Critique et essayiste littéraire japonais. Inconsolable depuis le décès de son épouse survenu un an auparavant, il se tranche les veines du poignet gauche. Son suicide fera la Une de tous les journaux nippons.

                                                                                                          FIRMUS II AUGUSTUS

                                                                                                            FIRMUS II AUGUSTUS, (? – 375). Empereur usurpateur romain, il s’empare du pouvoir en Afrique en 372. Vaincu par le général Théodose l’Ancien, il se tue avec son glaive à l’issue de la bataille.

                                                                                                            FITZROY

                                                                                                              FITZROY, Robert (Ampton Hall/Suffolk, 5 juillet 1805 – Londres, 30 avril 1865). Aristocrate, marin, météorologue et haut fonctionnaire britannique, il sera gouverneur général de la Nouvelle-Zélande de 1843 à 1848 où il n’arrivera pas à mater la rébellion maori. En 1864, retiré de la vie publique avec le titre de Vice-amiral, il tombe en dépression et comme son oncle, Robert Stewart, il se tranche la gorge d’un coup de rasoir.

                                                                                                              FLORUS

                                                                                                                FLORUS, Julius (? – Forêt des Ardennes, 21). Chef gaulois des Trévires. Suite à de grosses levées d’impôt, il se révolte avec Julius Sacrovir et ses Eduéns contre Tibère. Vaincu par les légions de Julius Indus, il se cache dans la forêt pendant quelque temps, mais finalement cerné par les Romains dans son repaire, il préfère se poignarder.

                                                                                                                FORTIN

                                                                                                                  FORTIN, Dédé (André dit) (Saint-Thomas Didyme/Québec, 17 novembre 1962 – Montréal, 8 mai 2000). Auteur-compositeur et chanteur canadien francophone. Il se poignarde en plein cœur dans son appartement. En 2006 naît la « Fondation André-Dédé-Fortin » qui a pour mission de contribuer à la prévention du suicide au Québec.

                                                                                                                  FUAD

                                                                                                                    FUAD, Besir (Constantinople, 1852 – Constantinople, 6 février 1887). Philosophe, traducteur (de Voltaire) et écrivain positiviste turc. Après avoir anesthésié localement son bras gauche et son cou, il se coupe l’artère du bras et la carotide mais il en profite néanmoins pour noter les résultats physiologiques de la perte progressive du sang.

                                                                                                                    GERSTL

                                                                                                                      GERSTL, Richard (Vienne, 14 septembre 1883 – Vienne, 4 novembre 1908). Peintre expressionniste autrichien. Amant désespéré de la femme d’Arnold Schönberg, il se passe une corde autour du cou avant de se plonger un couteau de boucher dans le cœur face à son miroir.

                                                                                                                      GIDAYU

                                                                                                                        GIDAYU, Akashi (? – Amagasaki/Hyôgo, été 1582). Général japonais vaincu avec son seigneur Akashi Mitsuhide à la bataille d’Amagasaki contre les troupes restées fidèles à Oda Nobunaga qu’ils avaient trahi et forcé au seppuku. Après avoir écrit son poème rituel « Alors que je suis sur le point d’entrer dans les rangs de ceux qui désobéissent – De plus en plus brillamment brille la lune de cette nuit d’été », il fait le seppuku.

                                                                                                                        GIRARDOT

                                                                                                                          GIRARDOT, Jérôme (Champagnole/Jura, 1977 – Washington, 23 février 2009). Maître chocolatier français, chef pâtissier du Ritz-Carlton à Washington. On ignore pourquoi cet homme en pleine réussite professionnelle, marié et père de deux jeunes enfants s’est poignardé devant sa maison.

                                                                                                                          GLAUCIA

                                                                                                                            GLAUCIA, Caius Servilius (? – Rome, 99 BC). Politicien démagogue romain, prêteur en 100 BC, il brigue le consulat en 99, mais mis en difficulté par un sénateur, il le tue; réfugié chez un de ses clients, il s’y poignarde avant d’être arrêté.

                                                                                                                            GOODEY

                                                                                                                              GOODEY, Fritha Jane (Kingston-upon-Thames/Surrey, 23 octobre 1972 – Notting Hill/Londres, 7 septembre 2004). Comédienne anglaise de théâtre, de cinéma et de radio. Souffrant depuis de nombreuses années d’anorexie, elle laisse un mot d’adieu avant de se trancher les veines à son domicile.

                                                                                                                              GÔRI

                                                                                                                                GÔRI, Daisuke (Yoshio Nagahori dit) (Kôtô/Tokyo, 8 février 1952 – Nakano/Tokyo, 17 janvier 2010). Seiyu japonais, à savoir un comédien doublant des films d’animation comme « Dragon Ball » ou des jeux vidéo pour la firme de doublage Aoni Production. Il s’ouvre les veines.

                                                                                                                                GOUJON

                                                                                                                                  GOUJON, Jean-Marie Claude Alexandre (Bourg-en-Bresse/Rhône-Alpes, 13 avril 1766 – Paris, 17 juin 1795). Révolutionnaire français, arrêté avec les Montagnards sous le chef d’accusation de conjuration et d’émeute du 1er Prairial an III (20 mai 1795). Ayant mis la main sur un canif, il se poignarde, ainsi que Bourbotte, Duquesnoy, Romme et Soubrany juste avant d’être guillotiné. Il avait auparavant justifié son acte dans une lettre écrite en prison : – « J’avais juré de défendre la Constitution de l’an I et de périr pour elle; je meurs conscient de n’avoir point trahi mon serment ».

                                                                                                                                  GUILLEMAIN

                                                                                                                                    GUILLEMAIN, Louis-Gabriel (Paris, 15 novembre 1705 – Sur la route de Versailles, 1er octobre 1770). Compositeur et violoniste français, au service du roi Louis XV. Il sombre dans la folie, et dans le carrosse en route pour le château de Versailles, il se frappe de quatorze coups de couteau.

                                                                                                                                    GÜNDERODE

                                                                                                                                      GÜNDERODE, Karoline Von (Karlsruhe/Bade-Wurtemberg, 11 février 1780 – Winkel/Rhénanie, 26 juillet 1806). Poétesse romantique allemande, maîtresse du philologue Georg Friedrich Creuzer; lorsqu’il l’abandonna, de désespoir, comme Lucrèce, elle se perça le cœur d’un coup de stylet à manche d’argent sur la berge et tomba dans le Rhin, où on repêchât son corps le lendemain.

                                                                                                                                      HAN

                                                                                                                                        HAN, Zhang (? – 205 BC). Général chinois au service de la Dynastie des Qin. En janvier 206 BC, Ziying, le dernier empereur Qin est assassiné, Zhang Han livre alors une ultime bataille avec ses dernières troupes contre Liu Bang, le futur empereur Gao. Vaincu, il se tue de son sabre à l’issue du combat.

                                                                                                                                        HATANAKA

                                                                                                                                          HATANAKA, Kenji (? – Tokyo, 15 août 1945). Officier japonais, major à la « Section des Affaires Militaires » au ministère de la Guerre. Désapprouvant la capitulation de son pays, il s’engage dans une conjuration d’officiers mutins visant à envahir le Palais Impérial pour empêcher le discours de reddition de l’empereur Hirohito. Mais le complot ayant été échoué, il fait le seppuku devant le Palais impérial.

                                                                                                                                          HEIHACHIRÔ

                                                                                                                                            HEIHACHIRÔ, Oshio (1793 – Osaka, 1837). Philosophe et fonctionnaire japonais. Préfet de police d’Osaka, il prend parti pour les paysans décimés par quatre ans de famine et entre en rébellion contre le pouvoir central. Mis en échec, ses partisans arrêtés et exécutés, il se fait seppuku.

                                                                                                                                            HEMON

                                                                                                                                              HEMON (ou Haemon). Dans la mythologie grecque, il est le fils de Créon, régent de Thèbes et d’Eurydice de Thèbes et il est fiancé à Antigone; lorsque celle-ci est condamnée à mort par Créon et suite à sa pendaison pour éviter le supplice, il se poignarde et selon Sophocle, sa mère se donne également la mort.

                                                                                                                                              HENLEIN

                                                                                                                                                HENLEIN, Konrad (Maffersdorf/Bohême, 6 mai 1898 – Plzen, 10 mai 1945). Homme politique tchèque, leader pro nazi du SPD (« Parti des Sudètes Allemands ») et officier dans la SS. Arrêté par les Américains, il se tranche les veines avec un verre de ses lunettes.

                                                                                                                                                HENRY

                                                                                                                                                  HENRY, Hubert (Pogny/Marne, 1846 – Prison du Mont-Valérien/Paris, 31 août 1898). Lieutenant-colonel français, il est l’auteur de la lettre forgée qui accuse le capitaine Alfred Dreyfus de trahison au profit de l’Allemagne et qui va déclencher la fameuse « Affaire ». Démasqué et ayant avoué, il est aussitôt arrêté le 30 août mais le lendemain, il se tranche la gorge avec un rasoir opportunément abandonné dans sa cellule.

                                                                                                                                                  HERSHBERGER

                                                                                                                                                    HERSHBERGER, Willard McKee (Lemon Cove/Californie, 28 mai 1910 – Boston/Massachusetts, 3 août 1940). Joueur de baseball américain, il rejoint les Cincinnati Reds en 1938. Se sentant responsable de la défaite de son équipe face au Boston Braves le 2 août 1940, le lendemain, il se tranche les veines et la gorge avec son rasoir dans une chambre d’hôtel. Ironie du destin, son club deviendra champion cette année-là.

                                                                                                                                                    HIGGS

                                                                                                                                                      HIGGS, Richard (Guelph/North Dakota, 15 juillet 1930 – 15 octobre 1977). Comédien américain de séries TV. Il prend une overdose de drogue avant de se trancher les veines.

                                                                                                                                                      HINO

                                                                                                                                                        HINO, Ashihei Shù (Wakamatsu/Kitakyushu, 25 janvier 1907 – Japon, 24 janvier 1960). Romancier à succès japonais, il reçoit en 1937 le prix Akutagawa pour « Contes des urines et des excréments ». Il s’empoisonne avec des somnifères la veille de son cinquante-troisième anniversaire.

                                                                                                                                                        HOJO

                                                                                                                                                          HOJO, Ujimasa (1538 – août 1590) Daimyo japonais – seigneur de la guerre – d’Odawara lié au clan Hojo. En 1590, incapable de défendre la cité contre les troupes de Toyotomi Hideyoshi, il sera contraint pour laver son honneur, avec son frère Ujiteru, de faire seppuku.

                                                                                                                                                          HOJO

                                                                                                                                                            HOJO, Ujiteru (? – août 1590). Samouraï japonais du clan Hojo, frère du daimyo Ujimasa et seigneur du château Hachioji. Défait lors du siège d’Odawara en 1590, il accompagne son frère dans la mort en commettant le seppuku.

                                                                                                                                                            HORIBE

                                                                                                                                                              HORIBE, Yasubei Taketsune (Japon, 1670 – Japon, 20 mars 1703). Samouraï japonais lié au clan Asano, il sera l’un des quarante-sept rônins qui vengera son maître, Naganori Asano en tuant Kira Yoshinaka. Puis s’étant rendu aux autorités, il est mis en prison où il fera seppuku.

                                                                                                                                                              HORSE

                                                                                                                                                                HORSE, Harry (Horne, Richard dit) (Coventry/Midlands, 9 mai 1960 – Ile de Burra/Ecosse, 10 janvier 2007). Auteur, illustrateur et cartoonist politique britannique. Il passe un pacte de suicide avec son épouse, Mandy, atteinte de sclérose en plaques, il la poignarde à trente reprises, puis tue les chiens avant de se frapper à son tour à coups de couteau, mourant exsangue.

                                                                                                                                                                HUSEYNOV

                                                                                                                                                                  HUSEYNOV, Heydar (Erevan/Arménie, 3 avril 1908 – Bakou/Azerbaïdjan, 15 août 1950). Philosophe et académicien soviétique, nommé en 1944 Président de l’Académie Nationale des Sciences d’Azerbaïdjan. Mais en mai 1950, ses écrits sont violemment attaqués par le parti communiste qui l’exclut de ses rangs. Craignant d’être arrêté, il se tranche les veines.

                                                                                                                                                                  ICHIKAWA

                                                                                                                                                                    ICHIKAWA, Danjuro VIII (Edo, 5 octobre 1823 – Osaka, 6 août 1854). Acteur de Kabuki japonais issu de la prestigieuse lignée Ickiki Danjuro, spécialiste des rôles de tachiyaku « Jeunes amants ». Est-ce parce qu’il était surendetté qu’il se tranche les poignets dans sa chambre d’auberge

                                                                                                                                                                    ICHIKI

                                                                                                                                                                      ICHIKI, Kiyonao (? – Guadalcanal, Tenaru River, 21 août 1942). Officier japonais, il commande le 28e régiment d’infanterie durant la Seconde Guerre mondiale. Il fait seppuku après que son régiment ait été entièrement décimé par les troupes américaines.

                                                                                                                                                                      INOKUMA

                                                                                                                                                                        INOKUMA, Isao (Yokosuka/Miura, 4 février 1938 – Tokyo, 28 septembre 2001) Judoka japonais, médaille d’or poids lourds aux J.O. de Tokyo en 1964 et champion du monde en 1965. Après avoir enseigné le judo, il se lance dans l’immobilier mais en difficultés financières, il commet le seppuku dans son bureau. 

                                                                                                                                                                        JUBA 1er

                                                                                                                                                                          JUBA 1er (Numidie ? – Thapsus/Tunisie actuelle, 6 février 46 BC). Roi de Numidie, cousin et allié de Massinissa II. Ayant pris le parti de Pompée, il est vaincu à Thapsus par César. Il se donne la mort avec son glaive à l’issue de la bataille.

                                                                                                                                                                          JUNOT

                                                                                                                                                                            JUNOT, Jean-Andoche, duc d’Abrantès (Bussy-le-Grand/Bourgogne, 23 octobre 1771 – Montbard/Bourgogne, 29 juillet 1813). Général d’empire français surnommé par Napoléon « la Tempête ». Des troubles de comportement ayant dénoncé son aliénation mentale, il est rapatrié de force chez son père. Dans un accès de délire, il se défenestre et se brise une jambe qu’il tente ensuite d’amputer à vif avec un couteau de cuisine. Il meurt de la gangrène quelques jours plus tard.

                                                                                                                                                                            KELLY

                                                                                                                                                                              KELLY, David (1944 – Oxford, 18 juillet 2003). Microbiologiste anglais chargé d’expertiser les soi disantes armes chimiques détenues par l’Irak. En opposition avec son gouvernement sur le fond de son rapport, il prend des analgésiques avant de s’ouvrir les veines. (Suicide contestable)

                                                                                                                                                                              KURANOSUKE

                                                                                                                                                                                KURANOSUKE, Oishi (? – Sangaku-Ji, 4 février 1703). Samouraï japonais dont le maître, Naganori Asano avait été contraint au suicide en 1701, pour avoir voulu effacer les injures de Kira Yoshinaka commises à son encontre. Yoshio et quarante-six fidèles rônins décidèrent de le venger. Un an plus tard, ils prirent d’assaut la demeure de Kira et le tuèrent. Après quoi, comme le voulait le code des Samurais, le Bushido, les quarante-sept rônins firent, à leur tour, le seppuku.

                                                                                                                                                                                LABEO

                                                                                                                                                                                  LABEO, Pomponius (? – Rome, 34). Homme politique romain, gouverneur de la Mésie (Serbie et Bulgarie nord actuelles) sous l’empereur Tibère. Accusé de comploter, avec son épouse Praxaea, il s’ouvre les veines.

                                                                                                                                                                                  LEE KYUNG HAE

                                                                                                                                                                                    LEE KYUNG HAE (Jiangsu, 1947 – Cancun/Mexique, 10 septembre 2003). Activiste politique sud-coréen. Président de la « Fédération des Fermiers et des Pêcheurs Coréens ». Il fait une première tentative de suicide à Genève en 1993 au GATT (« General Agreement on Tariffs and Trade ») qui, d’après lui, étouffe l’agriculture de son pays. A l’occasion du congrès du WOT (« World Trade Organisation ») au Mexique, en signe de protestation pour les mêmes raisons, il se poignarde devant les caméras de télévision.

                                                                                                                                                                                    LEGAT

                                                                                                                                                                                      LEGAT, Serge (Sergueï Gustavovitch Legat dit) (Moscou, 27 septembre 1875 – Saint-Pétersbourg, 1er novembre 1905). Danseur et pédagogue russe, il joue à partir de 1894 au Théâtre Mariinisky où il deviendra rapidement soliste. Il se tranche les veines.

                                                                                                                                                                                      LEMOYNE

                                                                                                                                                                                        LEMOYNE ou LEMOINE, François (Paris, 1688 – Paris, 4 juin 1737). Peintre français, il exécute, de 1733 à 1736, les quatre cent quatre-vingts mètres carrés du plafond du Salon d’Hercule pour Louis XV au château de Versailles, ce qui lui vaudra d’être nommé premier peintre du roi. Mais physiquement et nerveusement épuisé par ce labeur, l’homme est de surcroît habité par le délire de persécution, aussi après avoir terminé Le Temps sauvant la Vérité du Mensonge et de l’Envie, se jette-t-il furieusement par neuf fois sur son épée.

                                                                                                                                                                                        LINDER

                                                                                                                                                                                          LINDER, Max (Lieuvielle, Gabriel dit) (Saint-Loubès/Gironde, 16 décembre 1883 – Paris, 30 octobre 1925). Cinéaste et acteur français du cinéma muet. Vieillissant et jaloux, il conclut un pacte de suicide par absorption préalable de barbituriques avec sa jeune épouse belge, Hélène Peters, avant de se trancher les veines à l’hôtel Baltimore. Ils avaient déjà tenté de se suicider lors d’un séjour à Vienne en 1924, un an à peine après leur mariage. Emmenés à l’hôpital, elle décéda le 31 octobre et lui le 1er novembre. Lorsque Charlie Chaplin apprit la nouvelle, il ferma ses studios une journée en signe de deuil.

                                                                                                                                                                                          LUCAIN

                                                                                                                                                                                            LUCAIN (Marcus Annaeus Lucanus) (Cordoue/Espagne, 3 novembre 39 – Rome, 19 ou 20 avril 65). Poète latin. Complice avec Sénèque de la conspiration manquée de Pison contre Néron, qui le contraint à s’ouvrir les veines.

                                                                                                                                                                                            LUCRECE

                                                                                                                                                                                              LUCRECE (? – Rome, 509 BC). Epouse et patricienne romaine, symbole de la fidélité bafouée. Au lendemain de son viol par son beau-frère Sextus Tarquin, elle convoque son époux et son père et leur révèle la vérité sur leur parent indigne. Suite à quoi, pour effacer la souillure, elle se poignarde au cœur.

                                                                                                                                                                                              LYAKH

                                                                                                                                                                                                LYAKH, Youri (1965 – Ukraine, 3 décembre 2004). Financier ukrainien, Président de la « Banque de Crédit Ukrainien ». Proche du Président sortant Léonid Kuchma et peut-être compromis avec ce dernier dans un scandale politico-financier, il se tranche la gorge avec un coupe-papier. (Suicide contestable)

                                                                                                                                                                                                McCULLOGH

                                                                                                                                                                                                  McCULLOGH, Paul (Springfield/Ohio, 27 mars 1883 – Boston/Massachusetts, 25 mars 1936). Acteur et scénariste américain, il jouera avec Norman Taurog et Mark Sandrich. Souffrant de dépression, il est interné en 1935; à peine sorti, en compagnie d’un ami, il souhaite soudain s’arrêter chez un barbier pour se faire raser. Profitant de l’inattention des deux hommes, il s’empare d’un rasoir et se taillade les veines et la gorge. Il décédera un peu plus tard à l’hôpital.

                                                                                                                                                                                                  MAGNENCE

                                                                                                                                                                                                    MAGNENCE (Rhénanie, 303 – Lyon, 10 août 353). Commandant romain d’origine barbare. Ayant renversé l’empereur Constant en 350, il usurpe le pouvoir en se faisant élire Auguste à Autun et nomme son frère Decentius co-empereur, mais il est contre attaqué par Constance II qui lui inflige une première défaite à Musa en 352 puis le vainc définitivement au Mont Seleucus près de Gap en 353. Magnence se jette sur son glaive.

                                                                                                                                                                                                    MAGNY

                                                                                                                                                                                                      MAGNY, Christophe (France, 15 mars 1953 – Saint-Louis-du-Sénégal, 15 avril 2013). Musicien, écrivain et traducteur français, co-fondateur en 2010 du festival musical « Métissons » à Saint-Louis-du-Sénégal. Il se tranche les veines des poignets et du cou dans son appartement.

                                                                                                                                                                                                      MARGIRIS

                                                                                                                                                                                                        MARGIRIS ou MARGIS (? – Punia/Lituanie, 25 février 1336). Prince lithuanien assiégé dans son château par les chevaliers teutoniques, plutôt que de se rendre, il choisira le suicide de masse, boutant d’abord le feu puis, comme Eléazar Ben Yaïr à Massada, passant par le fil de l’épée hommes, femmes et enfants avant de se jeter sur son épée.

                                                                                                                                                                                                        MARTINSON

                                                                                                                                                                                                          MARTINSON, Harry (Jämshög/Blekinge, 6 mai 1904 – Stockholm, 11 février 1978). Romancier et poète suédois, prix Nobel de littérature en 1974, co-æquo avec son compatriote Evynd Johnson. En séjour à l’hôpital universitaire Karolinska, il s’y saigne à mort avec une paire de ciseaux.

                                                                                                                                                                                                          Get 30% off your first purchase

                                                                                                                                                                                                          X