Aller au contenu

Antiquité

ABIMELECH

    ABIMELECH (? – Thebets/Palestine, 1233 BC). Juge d’Israël, fils de Gédéon, il exerça cruellement sa charge durant trois ans. Attaquant la cité révoltée de Thebets, il fut mortellement blessé par une meule de moulin jetée par une assiégée, alors relate le Livre des Juges : – « Aussitôt il appela le jeune homme qui portait ses armes et lui ordonna : – Tire ton épée et tue-moi pour que l’on ne puisse pas dire que c’est une femme qui m’a tué ».

    AGRIPPA

      AGRIPPA, Vibullius (? – Rome, 36). Chevalier et sénateur romain sous l’empereur Tibère. Après avoir écouté jusqu’au bout les accusations portées contre lui, il tire une fiole de poison de sous sa toge et l’avale en plein sénat. Les licteurs le traînèrent néanmoins jusqu’en prison où l’on étrangla le cadavre.

      AHITOFEL

        AHITOFEL (Judée, Xe S. BC). Conseiller hébreu d’Absalon qu’il incite à tuer son père, le roi David afin de s’emparer du trône. Aussi lorsqu’Absalon décide de s’abstenir, Ahitofel rentre chez lui et se pend.

        AISCHEH

          AISCHEH (Bactriane ? – Babylone, ca 650-648 BC). Courtisane bactrienne du prince assyrien Sardanapale. Assiégé dans son palais, Sardanapale décida de sacrifier tous les siens avant d’y faire bouter le feu mais Aischeh ne voulut pas souffrir qu’un esclave lui donnât la mort et préféra se pendre elle-même à l’une des colonnes de la grande salle.

          AJAX LE GRAND

            AJAX LE GRAND (? – Troie, ca 1184 BC). Héros mythologique grec, roi de Salamine, c’est l’un des protagonistes de la guerre de Troie. Selon Sophocle, ulcéré d’avoir été évincé par Ulysse, il tue dans un accès de folie un troupeau de moutons qu’il avait pris pour des ennemis. Au petit matin, revenu à la raison, il réalise que seule la mort peut laver son honneur perdu. Il plante l’épée que Hector lui avait offerte dans le sol et se jette sur elle.

            ALCETAS

              ALCETAS (? – Termessos/Monts Taurus, 320 BC). Général macédonien, au service d’Alexandre le Grand lors de son expédition indienne. Durant les guerres de succession, vaincu par Ptolémée et ses alliés à la bataille de Pisidia en 320 BC, il se réfugie à Termessos mais sur le point d’être livré à ses ennemis, il se jette sur son glaive.

              ALEXANDRE

                ALEXANDRE (? – 220 BC). Satrape grec de Perse, frère de Molon avec qui il complote contre leur souverain, Antiochus III. Mais désertés par leurs troupes, les deux frères se donnent la mort avec les autres chefs de la conjuration afin de ne pas tomber entre les mains du roi.

                ANTIGONE

                  ANTIGONE (Ve BC). Héroïne légendaire grecque née de la relation incestueuse entre Œdipe, roi de Thèbes et sa mère Jocaste. Après la mort de ses deux frères ennemis, son oncle Créon prend le pouvoir et interdit que soit enseveli Polynice. Mais Antigone, bravant l’interdit, verse de la terre sur le corps de son frère. Créon la condamne alors à être enterrée vivante dans le tombeau des Labdacides, elle préférera se pendre plutôt que de mourir de faim. Son fiancé Hémon, fils de Créon, se tue alors de désespoir et lorsqu’elle l’apprend, sa mère Eurydice de Thèbes se suicide à son tour.

                  ANTINOÜS

                    ANTINOÜS (Bithynium-Claudiopolis, ca 110 – Hermopolis, 30 septembre 130). Jeune homme d’une grande beauté originaire de Bithynie. Suite à sa rencontre avec l’empereur Hadrien en Asie Mineure aux alentours de 123, il deviendra son favori. On le retrouve mystérieusement noyé dans le Nil : accident ? Ce sera la version officielle. Assassinat politique ? Hypothèse peu vraisemblable, l’éphèbe n’ayant pas d’influence. Mais il pourrait s’agir d’un suicide rituel dans l’espoir d’échanger sa vie contre la prolongation de celle d’Hadrien.

                    ANTIPATER DE HIERAPOLIS

                      ANTIPATER DE HIERAPOLIS, Aelius (Hiérapolis/Phrygie – Hiérapolis, 2ème moitié du IIe siècle) Rhéteur et sophiste grec. Disciple de Zénon de Cithium, il devient secrétaire de l’empereur romain Septime Sévère qui le nomme ensuite gouverneur de Bithynie et du Pont mais il s’y révèle brutal et incompétent. Relevé de ses fonctions, il rentre dans sa ville natale où il se laisse mourir de faim, âgé de soixante-huit ans.

                      ANTOINE

                        ANTOINE, Marc (Antonius Marcus) (Rome, ca 14 janvier 83 BC. – Alexandrie, 14 ou 15 août 30 BC.). Général et homme d’Etat romain, amant de la reine d’Egypte Cléopâtre VII. A la tête de la flotte égyptienne, il est vaincu par Octave à la bataille d’Actium le 2 septembre 31, abandonné par Cléopâtre, et son serviteur ayant refusé de l’assister, il se frappe de son glaive dans l’abdomen.

                        ANTONIUS

                          ANTONIUS, Julius Creticus (Rome, 45 BC – Rome, 2 BC). Homme politique romain, fils de Marc Antoine et de Fulvia. Il prendra le parti d’Octave – futur Auguste – et sera successivement nommé prêteur, consul et proconsul d’Asie en 7 BC. Devenu l’amant de la fille d’Auguste, Julia l’Aînée, il est entraîné dans un scandale de mœurs. Condamné à mort, il est forcé de s’ouvrir les veines.

                          APICIUS

                            APICIUS, Marcus Gavus (ca 25 BC – Rome, ca 37). Gastronome romain, auteur du plus ancien livre de cuisine connu. Il dilapide son immense fortune pour satisfaire sa passion culinaire, et lorsqu’il constate qu’il ne lui reste plus que dix millions de sesterces, il s’empoisonne lors d’un ultime banquet, estimant qu’il ne peut plus tenir son train de vie.

                            ARBOGAST

                              ARBOGAST (Gaule – Aquilée, 6 septembre 394). Général franc païen au service de l’Empereur romain d’occident Valentinien II puis de l’usurpateur Eugène. Vaincu par les armées de Théodose 1er sur la rivière Frigidus près d’Aquilée, il se jette sur son glaive à l’issue de la défaite.

                              ARRIA

                                ARRIA (? – Rome, 42). Patricienne romaine. Epouse de Caecina Poetus condamné à mort par l’empereur Claude pour avoir soutenu la rébellion de Scribonianus en Illyrie. Comme il hésite à se tuer, elle se poignarde au sein puis lui tendant la dague, elle murmure : – « Poete non dolet » (« Poetus, tu ne souffriras pas »).

                                ARTEMISE I

                                  ARTEMISE I (Halicarnasse/Carie ? – Leucade, Ve Siècle BC). Reine d’Halicarnasse alliée à Xerxès le roi des Perses contre les Grecs. Elle fut défaite avec lui à Salamine en 480 BC et elle lui conseilla alors d’abandonner l’Asie Mineure. Son amour pour un certain Dardanus ayant été repoussé, elle se jeta – comme Sappho et les amants malheureux – dans la mer Egée au « saut de Leucade ».

                                  ARTEMISE II

                                    ARTEMISE II (Halicarnasse/Carie ? – Halicarnasse, 351 BC). Reine d’Halicarnasse, épouse de son frère Mausole. A sa mort en 353 BC, elle lui érige un mausolée à Halicarnasse, qui sera considéré par Pline comme l’une des sept merveilles du monde. Mais deux ans plus tard, de tristesse, elle se laisse mourir de faim.

                                    BASSUS

                                      BASSUS, Caecilius (? – 65). Aventurier carthaginois, selon Tacite, il vint à Rome trouver l’empereur Néron pour l’intéresser à la recherche du trésor de la reine Didon enfoui près de Carthage. Néron y mit de ses deniers mais les recherches demeurant vaines, Bassus préféra se suicider faute de pouvoir rembourser son créancier.

                                      BLOSSIUS

                                        BLOSSIUS, Gaius (Cumes/Campanie, IIe S. BC – Héliopolis, 133 BC). Philosophe stoïcien romain. Exilé en Asie, à Pergame, il y soutient la révolte d’Aristonicus contre Rome. Après avoir enrôlé les esclaves libérés dans son armée, Aristonicus voulut fonder une ville utopique, Héliopolis, « La cité du soleil », mais vaincus par les Romains, il est emmené en captivité à Rome et Blossius s’y suicide.

                                        BONOSUS

                                          BONOSUS, Gallus Quintus (Hispanie ? – Près de Cologne, 280). Général et usurpateur romain sous Claude le Gothique, il se fait élire empereur par ses troupes à Cologne en 280 mais l’empereur Probus marcha aussitôt contre l’usurpateur. Encerclé, Bonosus préféra se pendre.

                                          BOUDICCA

                                            BOUDICCA (ou BOADICEA) (? – Atherstone/Warwickshire, 61). Cheftaine celtique, elle mène la lutte contre les envahisseurs romains en coalisant les tribus bretonnes, mais elle est vaincue par les légions de Suetonius Paullinus à Manduessedum (actuelle Atherstone). Elle s’empoisonne, avec ses deux filles, à l’issue de la bataille pour éviter d’être capturée.

                                            BRUTUS

                                              BRUTUS, Marcus Junius Caepio (Rome, 85 BC – Philippes/Macédoine, 23 octobre 42 BC). Général et sénateur romain. Il est l’un des assassins de Jules César en 44 BC. En fuite avec son ami et complice Cassius, il est vaincu à la seconde bataille de Philippes par Marc Antoine et Octave, abandonné par ses soldats et renonçant à fuir, il se jette sur son glaive. Apprenant la terrible nouvelle, son épouse Porcia se tua à son tour.

                                              CALANUS D’INDE

                                                CALANUS D’INDE (Kalyana) (Inde, IVe siècle BC – Perse, ca 325 BC). Sâdhu indien, invité par Alexandre le Grand à le rejoindre à Taxila. Il le suivra ensuite en Perse où ayant contracté une pneumonie, il lui demandera de pouvoir s’immoler par le feu. Ce qui lui fut accordé dans une pompe extraordinaire.

                                                CASSIUS

                                                  CASSIUS, Gaius Longinus (avant 85 BC – Philippes/Macédoine, 3 octobre 42 BC). Général et homme politique romain. Il participe à l’assassinat de César avec son ami et beau-frère Brutus. Vaincu à la première bataille de Philippes et croyant Brutus également perdu, réfugié sur l’Acropole, il ordonne à son serviteur Pindarus de le frapper de son glaive.

                                                  CATON D’UTIQUE

                                                    CATON D’UTIQUE ou LE JEUNE, Marcus Porcius Cato Uticensis (Rome, 95 BC – Utica/Phénicie, 6 février 46 BC). Homme politique, stoïcien et général républicain romain. Partisan de Pompée, il est vaincu par César à la bataille de Thapsus en Phénicie (actuelle Tunisie). Caton se jette alors sur son glaive, grièvement blessé à l’abdomen, il est soigné par ses serviteurs mais il arrache ses pansements et, avec les ongles, extirpe ses intestins. Père de Porcia qui avait épousé Brutus.

                                                    CHANDRAGUPTA MAURYA

                                                      CHANDRAGUPTA MAURYA (ca -322 – Shravana-Belgola, ca -291). Premier souverain indien de l’empire Maurya. En -298, il renonça au trône et se rendit dans le Karnataka où il se fit moine jaïne puis mit fin à ses jours en commettant le suicide rituel par inanition.

                                                      CLEOMENES I

                                                        CLEOMENES I (? – Sparte, ca 488 BC). Roi de Sparte, il succède à son père vers 520 BC. Ayant comploté contre Demaratus, l’autre roi spartiate, il doit fuir la cité. Selon Hérodote, les Spartiates craignant son retour offensif lui permirent de rentrer en 491, mais ayant constaté qu’il était devenu dément, ils l’emprisonnèrent. On le retrouva dans sa geôle, lardé des coups d’un couteau qui gisait près de lui. Bien que suspecte, cette mort passa pour un suicide. (Suicide contestable)

                                                        CLEOPÂTRE VII

                                                          CLEOPÂTRE VII (Alexandrie, 69 BC. – Alexandrie, 15 août 31 BC.). Reine d’Egypte, maîtresse de César puis de Marc Antoine. Vaincue par Octave à la bataille navale d’Actium le 2 septembre 30, Marc Antoine s’étant suicidé et n’espérant plus, à son âge, séduire Octave, elle se fait mordre par une vipère aspic, dissimulée dans un couffin. Ses deux servantes favorites, Iras et Charmion la suivront dans la mort.

                                                          CLODIUS ALBINUS

                                                            CLODIUS ALBINUS, Decimus Septimius (Hadrumète/actuelle Tunisie, entre 140 et 150 – Près de Lyon, 19 février 197). César de 193 à 196. Il se fait proclamer empereur romain par ses légions en janvier 197, usurpant la Gaule transalpine, l’Espagne et la Bretagne, mais il entre rapidement en conflit avec l’empereur Septime Sévère qui le défait au nord de Lyon. Il se jette sur son glaive plutôt que d’être capturé.

                                                            CORBULON

                                                              CORBULON, Cneius Domitius (? – Rome, 67). Consul et général romain, il mène victorieusement campagne sous le règne de Néron contre les Parthes en Arménie de 55 à 60. Mais ayant déplu à l’empereur il est sommé de se tuer, comme Sénèque, il s’ouvre les poignets.

                                                              CORIOLAN

                                                                CORIOLAN (Caius Marcius Coriolanus dit) (Rome, ca 520 BC – Sud du Latium, ca 488 BC). Patricien romain, bien que vainqueur des Volsques en 493 BC, il n’obtient pas le consulat. De dépit, il se réfugie chez les Volsques et en 488, marche sur Rome, mais devant les suppliques de sa mère et de sa femme, il renonce et se retire en exil. Selon Plutarque, il est assassiné par ses alliés, mais selon Cicéron qui sera suivi par Beethoven, dans son ouverture symphonique « Coriolan » (1807), le héros se suicide avec son glaive après s’être laissé fléchir par ses proches.

                                                                CURTIUS

                                                                  CURTIUS, Marcus (? – Rome, 360 BC). Héros romain qui, pour sauver Rome, se jette à cheval en armes, dans le gouffre ouvert par les dieux infernaux au milieu du Forum.

                                                                  DECEBALE

                                                                    DECEBALE (Diurpaneus dit) (? – Sarmizegetusa/Roumanie actuelle, 106). Roi des Daces de 87 à sa mort, il se rebelle contre l’occupation romaine mais il est finalement vaincu par les légions de l’empereur Trajan et comme on peut le voir sur la colonne Trajane, il préféra se trancher la gorge plutôt que d’être capturé.

                                                                    DECENTIUS

                                                                      DECENTIUS, Magnus (Rhénanie ? – Sens/Bourgogne, 18 août 353). Usurpateur romain d’origine barbare, frère de Magnence qui après avoir renversé en 350 l’empereur Constant se fit proclamer Auguste et fit de son frère un co-empereur pour les provinces de l’ouest. Magnence ayant été vaincu par Constance II, il se suicida et Decentius se pendit une semaine plus tard.

                                                                      DEMOSTHENE

                                                                        DEMOSTHENE (Athènes, ca 381 BC – Île de Calaurie, 14 octobre 322 BC). Orateur et homme politique grec, il défendit sa cité contre l’hégémonie macédonienne de Philippe II. Mais Athènes ayant été battue par le général macédonien Antipater, Démosthène s’enfuit dans l’île de Calaurie; cerné dans le temple de Poséidon, le bègue qui, d’après la légende parlait avec des cailloux en bouche pour se corriger, posa un stylet empoisonné sur ses lèvres avant de se livrer aux soldats.

                                                                        DIDON

                                                                          DIDON (Tyr, 840 BC – Carthage, 760 BC). Princesse semi légendaire phénicienne de Tyr, veuve de Sychée, elle part en Afrique où elle fonde Carthage dont elle sera la première souveraine. Selon Timée, le roi du pays, Larbas lui propose de l’épouser mais ayant juré de ne jamais se remarier, elle préfère s’immoler sur un bûcher. Selon Homère, Enée fuyant Troie navigue vers la péninsule italique lorsqu’il accoste à Carthage. Didon en tombe éperdument amoureuse mais Zeus ayant rappelé ses devoirs au héros, Enée reprend la mer. Désespérée, Didon se jette dans les flammes du bûcher après s’être percée le cœur avec l’épée qu’Enée lui avait offerte.

                                                                          DIOXIPPOS

                                                                            DIOXIPPOS (Athènes, IVème Siècle B.C) Lutteur grec, champion olympique de pancrace aux Jeux de 336 B.C. Mais ayant vaincu Coragos, le champion des Macédoniens, il s’attire l’hostilité d’Alexandre le Grand qui le fait suspecter de vol. Il écrit alors une missive au roi pour lui démontrer la conspiration avant de se jeter sur son glaive.

                                                                            DRAPPES

                                                                              DRAPPES (? – Uxellodunum/Quercy, 51 BC). Chef gaulois, avec Lucterios, des Cadurques, réfugiés dans l’oppidum d’Uxellodunum, où ils seront les derniers gaulois à résister à César. Mais fait prisonnier lors d’une sortie par Caninius Rebilus « soit qu’il ne pût supporter l’humiliation d’être dans les fers, soit qu’il redoutât les tourments d’un cruel supplice, il s’abstint pendant quelques jours de nourriture et mourut de faim » relate le chroniqueur romain Aulus Hirtius.

                                                                              DRUSUS CLAUDIANUS

                                                                                DRUSUS CLAUDIANUS, Marcus Livius (? – Philippes/Thessalie, 23 octobre 42 BC). Patricien républicain romain, il se rallie aux assassins de César, Brutus et Cassius Longinus, à l’issue de la seconde bataille de Philippes, où ils sont battus par Octave et Marc Antoine, il se frappe de son glaive, sous sa tente, plutôt que de tomber aux mains des vainqueurs.

                                                                                EGEE

                                                                                  EGEE (Athènes, 2 000 BC). Roi légendaire d’Athènes et père de Thésée. Ce dernier étant parti en Crète pour combattre le Minotaure, il oublia à son retour de hisser la voile blanche synonyme de victoire. A la vue de la voile noire, Egée de désespoir se jeta dans la mer qui depuis porte son nom.

                                                                                  ELEAZAR BEN YAIR

                                                                                    ELEAZAR BEN YAIR (Judée, ? – Masada, 15 avril 73 BC.). Juif zélote commandant la forteresse de Masada assiégée par les légions romaines de Flavius Silva. Sur le point d’être pris, plutôt que de se rendre, il se passe au fil de l’épée avec neuf cent six assiégés.

                                                                                    EMPEDOCLE D’AGRIGENTE

                                                                                      EMPEDOCLE D’AGRIGENTE (ca 484 BC – Etna/Sicile, 424 BC). Philosophe grec présocratique professant la théorie des quatre éléments fondateurs de la matière. Selon la légende, Il se serait jeté dans un moment d’excentricité dans le cratère du volcan Etna, abandonnant sur le bord une de ses sandales attestant ainsi sa disparition.

                                                                                      ERMANARIC

                                                                                        ERMANARIC (? – 376). Roi des Ostrogoths dont le royaume s’étendait sur l’Ukraine actuelle. Selon l’historien romain Ammianus Marcellinus, il se serait tué après avoir été envahi et vaincu par une coalition des Huns et des Alains.

                                                                                        EUPHRATES

                                                                                          EUPHRATES (Syrie, 1er siècle – Rome, 2ème siècle). Philosophe stoïcien romain d’origine syrienne, ami de Pline le Jeune et de l’empereur Hadrien. Fort âgé et malade, il obtint de l’empereur la permission d’abréger ses souffrances en s’empoisonnant.

                                                                                          EURYDICE DE THEBES

                                                                                            EURYDICE DE THEBES, Dans la mythologie grecque, elle est la femme du régent de Thèbes, Créon qui condamne à mort Antigone mais elle réussit à se pendre avant l’exécution de la sentence, de désespoir, son fiancé Hémon, fils de Créon et d’Eurydice se poignarde, suite à quoi, d’après Sophocle, sa mère se suicide à son tour.

                                                                                            FIRMUS II AUGUSTUS

                                                                                              FIRMUS II AUGUSTUS, (? – 375). Empereur usurpateur romain, il s’empare du pouvoir en Afrique en 372. Vaincu par le général Théodose l’Ancien, il se tue avec son glaive à l’issue de la bataille.

                                                                                              FLORUS

                                                                                                FLORUS, Julius (? – Forêt des Ardennes, 21). Chef gaulois des Trévires. Suite à de grosses levées d’impôt, il se révolte avec Julius Sacrovir et ses Eduéns contre Tibère. Vaincu par les légions de Julius Indus, il se cache dans la forêt pendant quelque temps, mais finalement cerné par les Romains dans son repaire, il préfère se poignarder.

                                                                                                FUSU

                                                                                                  FUSU (? – 210 BC). Fils aîné du premier empereur de Chine, Qin Shi Huang. A la mort de l’empereur, trompé par un faux décret forgé par son jeune frère, Huhai et le chef des Eunuques, Zhao Gao, il est contraint au suicide pour céder le trône à son frère qui prit alors le nom de Qin Er Shi.

                                                                                                  GLAUCIA

                                                                                                    GLAUCIA, Caius Servilius (? – Rome, 99 BC). Politicien démagogue romain, prêteur en 100 BC, il brigue le consulat en 99, mais mis en difficulté par un sénateur, il le tue; réfugié chez un de ses clients, il s’y poignarde avant d’être arrêté.

                                                                                                    GONGSUN ZAN

                                                                                                      GONGSUN ZAN (? – Yijing, 199). Seigneur de la guerre chinois, commandant de cavalerie au service de la Dynastie Han. Vaincu par Yuan Shao à la bataille de Yijing, il s’immole alors par le feu dans une pagode proche.

                                                                                                      GORDIEN I L’AFRICAIN

                                                                                                        GORDIEN I L’AFRICAIN ou L’ANCIEN, Marcus Antonius Sempronius Romanus Africanus (Phrygie, ca 159 – Carthage, 12 avril 238). Empereur usurpateur romain, il prend le pouvoir en Afrique le 22 mars 238 avec son fils Gordien II le Jeune, mais ils entrent en conflit avec Maximanus Thrax et ils sont défaits par son allié, le gouverneur de Numidie, Cappellianus devant Carthage. Gordien II est tué lors de la bataille et lorsque Gordien I apprend la funeste nouvelle, il se pend avec son ceinturon. Il n’avait régné que vingt et un jours.

                                                                                                        HAN

                                                                                                          HAN, Zhang (? – 205 BC). Général chinois au service de la Dynastie des Qin. En janvier 206 BC, Ziying, le dernier empereur Qin est assassiné, Zhang Han livre alors une ultime bataille avec ses dernières troupes contre Liu Bang, le futur empereur Gao. Vaincu, il se tue de son sabre à l’issue du combat.

                                                                                                          HANNIBAL

                                                                                                            HANNIBAL (Barca) (Carthage, 247 BC – Libyssa, 182 BC). Général carthaginois vaincu par les Romains à l’issue de la deuxième guerre punique. Réfugié auprès du roi de Bithynie, Prusias 1er, il s’empoisonne sur le rivage lorsqu’il apprend que ce dernier va le livrer aux Romains.

                                                                                                            HEMON

                                                                                                              HEMON (ou Haemon). Dans la mythologie grecque, il est le fils de Créon, régent de Thèbes et d’Eurydice de Thèbes et il est fiancé à Antigone; lorsque celle-ci est condamnée à mort par Créon et suite à sa pendaison pour éviter le supplice, il se poignarde et selon Sophocle, sa mère se donne également la mort.

                                                                                                              ISOCRATE

                                                                                                                ISOCRATE (436 BC – Athènes, 338 BC). Rhétoricien et orateur grec, fondateur d’une école. Après la défaite des Athéniens contre les Macédoniens à Chéronée, il se serait – selon la tradition – laissé mourir de faim, désespéré par la fin de la liberté de sa cité.

                                                                                                                JUBA 1er

                                                                                                                  JUBA 1er (Numidie ? – Thapsus/Tunisie actuelle, 6 février 46 BC). Roi de Numidie, cousin et allié de Massinissa II. Ayant pris le parti de Pompée, il est vaincu à Thapsus par César. Il se donne la mort avec son glaive à l’issue de la bataille.

                                                                                                                  JUDAS ISCARIOTE

                                                                                                                    JUDAS ISCARIOTE (Yehouda) (Queriot ? – Jérusalem, 6 avril 30). Selon les évangiles, il est l’un des douze apôtres de Jésus, qu’il trahit au Grand Caïphe pour la somme de trente deniers. Pris de remords après avoir mené l’arrestation du Christ au Monts des Oliviers, il rend l’argent puis se pend à un arbre dans le champ du Potier selon l’évangile de Matthieu mais selon d’autres sources, il se serait arraché les entrailles.

                                                                                                                    LABEO

                                                                                                                      LABEO, Pomponius (? – Rome, 34). Homme politique romain, gouverneur de la Mésie (Serbie et Bulgarie nord actuelles) sous l’empereur Tibère. Accusé de comploter, avec son épouse Praxaea, il s’ouvre les veines.

                                                                                                                      LI GUANG

                                                                                                                        LI GUANG (Tian shui/Gansu ? – janvier 119 BC). Général chinois de la dynastie Han au service de l’empereur Wen, surnommé le « Général volant ». Blâmé pour être arrivé trop tard à la bataille de Mobei en janvier 119 et ne supportant pas l’idée d’être traduit en court martiale, il se tue.

                                                                                                                        LI QI

                                                                                                                          LI QI (314 – 338). Empereur chinois de la dynastie Cheng Han, il monte sur le trône en février 335, mais il est renversé en 338 par son cousin Li Shou qui le destitue et le réduit au rang de duc; il se pend de dépit.

                                                                                                                          LUCAIN

                                                                                                                            LUCAIN (Marcus Annaeus Lucanus) (Cordoue/Espagne, 3 novembre 39 – Rome, 19 ou 20 avril 65). Poète latin. Complice avec Sénèque de la conspiration manquée de Pison contre Néron, qui le contraint à s’ouvrir les veines.

                                                                                                                            LUCRECE

                                                                                                                              LUCRECE (? – Rome, 509 BC). Epouse et patricienne romaine, symbole de la fidélité bafouée. Au lendemain de son viol par son beau-frère Sextus Tarquin, elle convoque son époux et son père et leur révèle la vérité sur leur parent indigne. Suite à quoi, pour effacer la souillure, elle se poignarde au cœur.

                                                                                                                              LUCRECE

                                                                                                                                LUCRECE (Titus Lucretius Carus) (Pompéi/Campanie, 94 BC – Rome, 54 BC). Philosophe et poète épicurien romain, il nous a laissé un ouvrage capital, le De Natura Rerum publié après sa mort par son ami Cicéron. Selon Saint Jérôme, il se serait suicidé après avoir été rendu à moitié fou par un philtre amoureux.

                                                                                                                                MAGNENCE

                                                                                                                                  MAGNENCE (Rhénanie, 303 – Lyon, 10 août 353). Commandant romain d’origine barbare. Ayant renversé l’empereur Constant en 350, il usurpe le pouvoir en se faisant élire Auguste à Autun et nomme son frère Decentius co-empereur, mais il est contre attaqué par Constance II qui lui inflige une première défaite à Musa en 352 puis le vainc définitivement au Mont Seleucus près de Gap en 353. Magnence se jette sur son glaive.

                                                                                                                                  MARCIANUS

                                                                                                                                    MARCIANUS, Granius (? – Rome, 35). Sénateur romain sous l’empereur Tibère. Accusé de lèse-majesté par Caius Gracchus, il préfère se donner la mort.

                                                                                                                                    MAXIMIEN

                                                                                                                                      MAXIMIEN, Marcus Aurelius Valerius (Sirmium/Pannonie, ca 250 – Massilia/Gaule Narbonnaise, juillet 310). Empereur romain – avec Dioclétien – de 286 à 305. Rappelé peu après par son fils Maxence comme Auguste, il bat ses ennemis mais en 308, il se révolte contre son fils et marche sur Rome avec son beau-fils Constantin, mais ils sont vaincus et doivent se réfugier en Gaule. Maximien s’y fait proclamer empereur pour la troisième fois en 310 mais il est défait par Constantin qui l’accule au suicide : il se pend.

                                                                                                                                      MITHRIDATE VI EUPATOR

                                                                                                                                        MITHRIDATE VI EUPATOR (ca 132 BC – Panticapée/Crimée, 63 BC). Roi du Pont, il entre en conflit avec les Romains, il est finalement vaincu par Pompée et détrôné par son fils Pharnace, il tente de s’empoisonner oubliant qu’il était « mithridatisé », après avoir empoisonné ses deux filles, il se fait alors poignarder par Bituitis, son garde du corps galate.

                                                                                                                                        MOLON

                                                                                                                                          MOLON (? – Près de Babylone, 220 BC). Général grec au service du roi séleucide Antioche le Grand qui lui offre la satrapie de Médie en 223 BC. Entraîné dans une révolte avec son frère Alexandre contre son suzerain, il lève une forte troupe mais lorsqu’il est attaqué par l’armée royale, son aile gauche déserte, Molon se jette alors sur son glaive pour ne pas tomber aux mains du roi, qui fera néanmoins crucifier son cadavre pour l’exemple.

                                                                                                                                          MUS

                                                                                                                                            MUS, Publius Decius (? – Veseris/Campanie, 340 BC). Soldat et consul romain vainqueur des Samnites en 343 BC mais lors de la bataille contre les Latins trois ans plus tard, pour s’assurer de la victoire, il se voua aux Dieux infernaux avant de se jeter dans les rangs ennemis où il tomba finalement sous les coups.

                                                                                                                                            NAGARJUNA

                                                                                                                                              NAGARJUNA (Andhra Pradesh, IIe – IIIe siècle). Philosophe et écrivain bouddhiste indien. Il est considéré comme le plus grand théoricien de la doctrine Madhyamika, la Voie du milieu. La légende veut, qu’en offrande au Bouddha, il se soit suicidé en s’auto décapitant.

                                                                                                                                              NERON

                                                                                                                                                NERON (Lucius Domitius Claudius Nero) (Antium/Latium, 15 décembre 37 – Près de Rome, 9 juin 68). Empereur romain, poète et musicien célèbre pour sa cruauté et ses persécutions de chrétiens. Sénèque fut son précepteur. Chassé de Rome par une révolte, il se réfugie à quatre milles de la cité chez un affranchi nommé Phaon, mais sur le point d’être rattrapé par les gardes prétoriens, il ordonne à son secrétaire Epaphrodite de le frapper de son glaive à la gorge. C’est alors qu’il aurait prononcé selon Suétone : – « Quel immense artiste périt avec moi ! ».

                                                                                                                                                NIKOKLES

                                                                                                                                                  NIKOKLES (? – Paphos/Chypre, 306 BC). Dernier roi chypriote de Paphos, vaincu par Ptolémée I, son palais est envahi et il est contraint par ses vainqueurs de se tuer. Avec ses frères, il se pend tandis que sa femme Axiothea, après avoir mis à mort leurs filles, met le feu au palais et périt dans les flammes.

                                                                                                                                                  NERVA

                                                                                                                                                    NERVA, Cocceius (? – Rome, 33). Aristocrate romain, ami de l’empereur Tibère. Bien que riche et en bonne santé, il n’a plus goût à la vie et décide de mourir malgré les objurgations répétées de Tibère. Il se laisse mourir de faim.

                                                                                                                                                    NICOMACHUS FLAVIANUS

                                                                                                                                                      NICOMACHUS FLAVIANUS, Virius (334 – Aquilée, 6 septembre 394) Historien, grammairien et homme politique romain. Préfet du prétoire en Afrique, questeur à Constantinople puis préfet du prétoire en Italie en 390. Mais anti-chrétien, il soutient la rébellion d’Eugène contre l’empereur Théodose 1er. La bataille décisive de la rivière Frigidus a lieu près d’Aquilée les 5 et  6 septembre 394 entre Eugène, le général  Arbogast et Nicomachus  face à Théodose 1er et ses Wisigoths. Vaincu et capturé, Eugène est aussitôt décapité, Arbogast et Nicomachus se jettent sur leur glaive.

                                                                                                                                                      ORGETORIX

                                                                                                                                                        ORGETORIX (? – 60 ou 59 BC). Chef gaulois des Helvètes, il complote en 61 BC de quitter l’Helvétie (Suisse actuelle) pour s’établir en Saintonge afin d’y rétablir le pouvoir monarchique gaulois, s’alliant pour ce faire avec les Eduens et les Séquanes. Ayant été dénoncé aux Helvètes, Orgétorix est arrêté et condamné à mort, mais il se tue dans sa geôle.

                                                                                                                                                        OTHON

                                                                                                                                                          OTHON, Marcus Salvius (Ferentino/Latium, 28 avril 32 – Rome, 15 avril 69). Empereur romain, il succède le 15 janvier 69 à Néron. Contesté par Vitellius, ses troupes sont écrasées par les légions de ce dernier à Bédriac. Afin d’éviter la guerre civile et dans l’intérêt supérieur de l’Etat, il décide de mettre fin à ses jours après un règne éphémère de trois mois. « Ensuite, écrit Plutarque, il prit son glaive à deux mains, et, pressant la pointe contre son estomac, il se laissa tomber dessus, sans manifester sa douleur autrement que par un soupir. »

                                                                                                                                                          PANTITES

                                                                                                                                                            PANTITES (? – Spartes, automne 480 BC). Guerrier spartiate envoyé par le roi Léonidas, lors de la bataille de Thermopyles, pour ramener des troupes thessaliennes, mais il échoue dans sa mission et lorsqu’il revient en septembre 480, il ne trouve plus que des cadavres. Rentré à Spartes, il y est traité en lâche et en paria. Selon l’historien Hérodote, il ne supporta pas cette disgrâce et se pendit.

                                                                                                                                                            PETION DE VILLENEUVE

                                                                                                                                                              PETION DE VILLENEUVE, Jérôme (Chartres/Eure-et-Loire, 3 janvier 1756 – Saint-Magne/Gironde, 18 ou 20 juin 1794). Avocat et révolutionnaire français surnommé « l’inflexible ». Menacé d’arrestation le juin 1793, déclaré traître à la patrie, il s’enfuit en province. Traqué avec son ami Buzot dans la campagne bordelaise, les deux fugitifs s’empoisonnent. On retrouve leurs deux cadavres en juillet, à moitié dévorés par les loups.

                                                                                                                                                              PETRONE

                                                                                                                                                                PETRONE (Caius Petronius Arbiter) (Massalia (Marseille), 27 – Cumes/Campanie, 66). Ecrivain et poète satirique romain, auteur supposé du « Satyricon » l’un des premiers romans de l’Histoire. Organisateur des festivités de Néron mais accusé par Tigellinius d’avoir comploté avec Pison pour renverser l’empereur, il lui est ordonné de se tuer. Après avoir cassé son vase préféré pour qu’il ne tombe pas entre les mains de Néron, il s’ouvre les veines tout en conversant avec ses amis.

                                                                                                                                                                PHASAËL

                                                                                                                                                                  PHASAËL (? – Près de Jérusalem, 40 BC). Prince juif de la dynastie des Hérodiens, frère aîné d’Hérode le Grand. Gouverneur de Jérusalem en 47 BC puis tétrarque de Judée en 41 BC. En lutte contre Antigone, roi de Judée, soutenu par les Parthes, il se réfugie dans Jérusalem, mais il est livré, contre promesse de paix, aux Parthes. Plutôt que de tomber entre les mains d’Antigone, il se fracasse la tête contre une muraille.

                                                                                                                                                                  PHEDRE

                                                                                                                                                                    PHEDRE (Cnossos/Crète, 2000 BC). Princesse légendaire de la mythologique grecque, fille de Minos, roi de Crète et de Pasiphaé, sœur d’Ariane, elle épousera également Thésée. Las, elle tombe éperdument amoureuse de son beau-fils Hippolyte mais celui-ci repousse son amour. De dépit, Phèdre le dénonce à son père, l’accusant d’avoir attenté à sa vertu. Fou de rage, Thésée, par l’intermédiaire de Poséidon, fait périr son fils dans les flots. Accablée de remords, Phèdre s’empoisonne. Outre Sophocle et Euripide, elle inspira également une tragédie à Sénèque.

                                                                                                                                                                    PHOCION

                                                                                                                                                                      PHOCION (Athènes, 402 BC – Athènes, 318 BC). Stratège, homme politique et orateur athénien élève de Platon et estimé de Démosthène. Il dirige Athènes en 322 mais en 318 la démocratie y fut rétablie par la Macédoine, Phocion fut renversé et condamné à boire la ciguë.

                                                                                                                                                                      PHUNG THI CHIN

                                                                                                                                                                        PHUNG THI CHIN (Nâm Viet ? – Nâm Viet, 43). Aristocrate et héroïne vietnamienne, elle rejoint la brève rébellion des sœurs Trung contre l’occupant chinois. La légende veut que lors de l’ultime bataille contre l’envahisseur, elle ait accouché, tenant le bébé d’une main et ferraillant avec le sabre de l’autre. Encerclée, lorsqu’elle apprend le suicide des deux sœurs, elle égorge le bébé avant de se poignarder.

                                                                                                                                                                        PISON

                                                                                                                                                                          PISON, Cneius Calpurnius (? – Rome, 20). Consul romain et gouverneur de Syrie sous Tibère. Accusé d’avoir empoisonné Germanicus, il se tue dans sa chambre.

                                                                                                                                                                          PISON

                                                                                                                                                                            PISON, Caius Calpurnius (? – Rome, 65). Consul romain issu de la Gens Calpurnia. Il fomente une conjuration contre Néron avec Lucain, Pétrone et Sénèque entre autres. Découvert, il est forcé de s’ouvrir les veines des bras.

                                                                                                                                                                            POETUS

                                                                                                                                                                              POETUS, Caecina (? – Rome, 42). Consul romain condamné à mort par l’empereur Claude pour son soutien à la rébellion de Scribonianus en Illyrie. Comme il hésite à se tuer, son épouse Arria se poignarde la première puis lui tend la dague en soupirant : – « Poetus non dolet » (« Poetus tu ne souffriras pas »).

                                                                                                                                                                              PORCIA

                                                                                                                                                                                PORCIA Catonis (? – Rome, fin octobre 42 BC). Matrone républicaine romaine, fille de Caton d’Utique et épouse de Junius Brutus, un des assassins de Jules César. Apprenant sa mort, suite à la défaite de Philippes, d’après Plutarque, elle avala des braises « et tint sa bouche si exactement fermée qu’elle fut étouffée en un instant ».

                                                                                                                                                                                POSTUMUS

                                                                                                                                                                                  POSTUMUS, Poenius (? – Exeter, 61). Officier romain, chef de camp de la IIe légion Augusta casernée en Bretagne durant la rébellion de la reine Boudicca. Négligeant l’appel du gouverneur Gaius Suetonius Paulinus, il rate la bataille de Manduessedum où les Romains écraseront les Bretons. Conscient d’avoir privé sa légion d’un triomphe et de butin, il se jette sur son glaive.

                                                                                                                                                                                  PROTEUS

                                                                                                                                                                                    PROTEUS, Peregrinus (Parium/Asie Mineure, ca 100 – Olympie, 165). Philosophe cynique grec, disciple d’Agothobulus. Chassé de Rome pour avoir dénigré l’empereur Antonin le Pieux, il se réfugie à Athènes. Il profite des jeux olympiens pour s’immoler par le feu de manière spectaculaire sur un bûcher funéraire.

                                                                                                                                                                                    QIN ER SHI

                                                                                                                                                                                      QIN ER SHI, Huhai (229 BC – début octobre 207 BC). Second empereur de Chine de la dynastie Qin. Il avait obtenu le trône en forçant son frère aîné, Fusu, à se suicider. Il fut à son tour forcé à se tuer par son ancien complice, le chef des Eunuques, Zhao Gao.

                                                                                                                                                                                      QU YUAN

                                                                                                                                                                                        QU YUAN (Royaume de Chu, 343-340 – Rivière de Miluo, – 290-278). Poète chinois et secrétaire du roi de Chu, Hua. Abusivement renvoyé par le roi puis exilé par le fils aîné du roi, il se jette dans la rivière Miluo après la défaite du Royaume de Chu par les Qin.

                                                                                                                                                                                        QUINTILLE

                                                                                                                                                                                          QUINTILLE, Marcus Aurelius Claudius Quintillus (? – Aquileia/Frioul, octobre 270). Empereur romain en 270, à la mort de son frère Claude II le Gothique, il n’a malheureusement pas la faveur des troupes qui lui préfèrent le général Aurélien. Seul et sans armée, il se suicide avec son glaive après seulement deux mois et demi de règne.

                                                                                                                                                                                          RAMSES II

                                                                                                                                                                                            RAMSES II (Egypte, ca 1303 BC – Pi-Ramsès/Basse-Egypte (actuelle Qantir), 19 juillet 1213 BC). Pharaon d’Egypte de la XIXe Dynastie, il régnera de 1279 à sa mort. Grand bâtisseur et vainqueur mitigé des Hittites à Qadesh. Très âgé pour son temps – nonante ans – et très délabré physiquement – arthrose de la hanche et ostéite aiguë de la mâchoire – il aurait abrégé ses jours car, selon l’historien Hérodote, « las d’attendre la mort ».

                                                                                                                                                                                            SACROVIR

                                                                                                                                                                                              SACROVIR, Julius (Bourgogne ? – Cordesse (près de l’actuelle Autun/Bourgogne), 21 PC). Chef gaulois des Eduéns. Suite à de trop grosses levées d’impôt, il s’allie avec le chef des Trévires, Julius Florus contre Rome. Il est vaincu par les légions romaines de Caius Silius aux pieds d’Augustodunum (actuelle Autun). Au soir de la bataille, réfugié avec ses derniers fidèles dans une maison de campagne, il y boute le feu avant de se poignarder.

                                                                                                                                                                                              SAMSON

                                                                                                                                                                                                SAMSON (? – Gaza ?). Héros biblique et juge d’Israël doué d’une force surhumaine. Sa maîtresse Dalila soudoyée par ses ennemis philistins ayant découvert que cette force résidait dans sa chevelure lui rasa le crâne avant de le livrer. Les Philistins lui crevèrent les yeux puis l’enchaînèrent aux colonnes du grand temple de Dagon afin de l’offrir en sacrifice à leur divinité. Samson, ayant recouvré sa force, fit s’écrouler les colonnes du bâtiment en s’écriant : – « Que meure ma personne avec les Philistins ».

                                                                                                                                                                                                SAPPHO

                                                                                                                                                                                                  SAPPHO (Mytilène ou Eressos/Lesbos, ca 615 BC – Leucade, ca 572 BC). Poétesse lyrique grecque surnommée par Platon la « dixième muse ». De ses poèmes d’amour dédiés aux femmes dériveront les termes « saphiques » et « lesbiens ». Selon la légende, rejetée par un marin nommé Phaon, elle se serait jetée de désespoir du haut de la falaise, dans la mer Egée.

                                                                                                                                                                                                  SARDANAPALE

                                                                                                                                                                                                    SARDANAPALE (ca 670 BC – Babylone, ca 650-648 BC). Frère aîné du roi assyrien Assourbanipal et gouverneur de Babylone. Ayant comploté contre son frère, ce dernier met le siège devant Babylone. Sur le point d’être vaincu, Sardanapale décide de mourir avec tous ses proches, dont sa courtisane Aischeh, au milieu d’un gigantesque incendie.

                                                                                                                                                                                                    SAÜL

                                                                                                                                                                                                      SAÜL (? – Montagne de Gelboé, 1010 BC). Premier roi des Hébreux d’Israël de 1030 BC à sa mort. Vaincu par les Philistins à la bataille de Gelboé, il ordonne à son écuyer amalécite de l’occire, effrayé par l’ordre, ce dernier refuse, alors Saül se jette sur son épée. Voyant cela, l’écuyer fait la même chose.

                                                                                                                                                                                                      SCRIBONIANUS

                                                                                                                                                                                                        SCRIBONIANUS, Lucius Arruntius Camillius (Rome ? – Île d’Issa/Croatie, 42). Consul romain en 32 puis légat en Dalmatie en 42 où il se révolte contre l’empereur Claude qu’il presse d’abdiquer mais bientôt abandonné par ses deux légions, il doit fuir sur l’Île d’Issa où il se tue.

                                                                                                                                                                                                        SENEQUE

                                                                                                                                                                                                          SENEQUE (Cordoue/Andalousie, ca 4 BC – Rome, 12 avril 65 PC). Philosophe stoïcien, dramaturge et homme politique romain, membre de la conjuration de Pison contre Néron dont il avait été le précepteur. Contraint au suicide par ce dernier, il se fait ouvrir les veines des poignets puis celles des jambes et des chevilles mais comme l’affaire traîne, il absorbe une dose de ciguë qui reste également sans effet, il se fait alors transporter au caldarium, où il meurt – enfin – par suffocation. Stoïcien, il avait écrit : – « Le suicide est le triomphe de la volonté humaine sur les choses ».

                                                                                                                                                                                                          Get 30% off your first purchase

                                                                                                                                                                                                          X